[REVUE DE PRESSE FOOT FÉMININ] pas de commentaires SVP

Forum infohac.com - Réagissez sur les résultats et sur l'actualité du Havre Athletic Club, venez discuter HAC et Football entre supporters et participer aux débats, sondages, coups de gueule...
Mathelvin
National 3
National 3
Messages : 139
Enregistré le : 04 mai 2021 23:54

Re: [REVUE DE PRESSE FOOT FÉMININ] pas de commentaires SVP

Message par Mathelvin »

Football - Coupe de France féminine : les Havraises héritent du Paris FC !

Le tirage au sort des huitièmes de finale de la Coupe de France féminine vient de s’effectuer. Le HAC se déplacera le week-end du samedi 29 et dimanche 30 janvier 2022 sur la pelouse du Paris FC, actuel troisième de D1 !

Les Havraises se rendront sur la pelouse du Paris FC en huitième de finale de la Coupe de France féminine

Après avoir battu, samedi 8 janvier 2022, Saint-Malo (D2F) sur sa pelouse à l’issue d’une séance de tirs au but (1-1, 4-3 t.a.b), les joueuses de Frédéric Gonçalves sont fixées sur leur sort pour cette prochaine échéance. Alors qu’elles avaient une chance sur deux d’affronter une formation de D1 Arkema, les Havraises n’ont pas eu un tirage au sort des plus cléments. Ce dernier a d’ailleurs tardé à être connu, en raison de l’absence de captation vidéo par la FFF.

Les Ciel et Marine se rendront, soit le samedi 29, soit le dimanche 30 janvier 2022, sur la pelouse du Paris FC (normalement au stade Robert Bobin de Bondoufle), troisième de D1 derrière les intouchables que sont l’Olympique Lyonnais et le Paris Saint-Germain. Il s’agira de retrouvailles avec les joueuses de Sandrine Soubeyrand : la saison passée, en D1, les Havraises avaient tenu tête en championnat à l’aller (1-1) avant de s’imposer au retour au Stade Océane (1-0).

« C’est le meilleur Paris FC de ces cinq dernières années »

Frédéric Gonçalves, l’entraîneur du HAC, a réagi à ce tirage au sort. « On aurait préféré affronter une équipe de notre niveau pour aller potentiellement plus loin. C’est le meilleur Paris FC de ces cinq dernières années, ce sera très dur. Mais ça reste la Coupe, du bonus pour les joueuses. Comme à Saint-Malo, on ira jouer notre chance là-bas. On ne partira pas du tout favori, mais on jouera le coup à fond. À vrai dire, je ne voulais aucun club parisien, par rapport à mon passé à Juvisy, mais ce sera particulier d’affronter le Paris FC. Ce match sera le onzième déplacement en seize matches officiels, c’est dommage de ne pas pouvoir le jouer au Stade Océane... »
Mathelvin
National 3
National 3
Messages : 139
Enregistré le : 04 mai 2021 23:54

Re: [REVUE DE PRESSE FOOT FÉMININ] pas de commentaires SVP

Message par Mathelvin »

Football - D2F : janvier va compter pour les Havraises

Les Ciel et Marine renouent avec le championnat ce dimanche 16 janvier 2022, au Stade Océane, dans un choc de haut de tableau face à Lille. Au cœur d’un mois de janvier qui s’annonce important, aussi révélateur que palpitant, sans être encore complètement décisif.

Sylia Koui et les Havraises vont enchaîner les chocs en ce mois de janvier, avec les matches contre Lille et Metz en championnat, puis celui contre le Paris FC en Coupe de France

Il va y avoir du sport en ce mois de janvier ! Si l’année a bien débuté, avec cette qualification pour les huitièmes de finale de la Coupe de France obtenue sous le déluge à Saint-Malo (1-1, 4-3 t.a.b), malgré les nombreux cas de Covid qui ont touché l’effectif et perturbé leur préparation, les prochains week-ends vont avoir leur influence pour la suite de la saison des Havraises.

Avec, tout d’abord, la réception cet après-midi du LOSC, qui compte un point de plus, actuel coleader du championnat avec Metz, théâtre du prochain déplacement des Ciel et Marine la semaine prochaine. Et pour conclure, ce duel alléchant en Coupe de France sur la pelouse du Paris FC, troisième de D1 (samedi 29 janvier 2022 à 14 h 30).

« Ce sera la cerise sur le gâteau. Déjà, à Saint-Malo, c’était loin d’être une partie de plaisir. Là, on va s’attaquer à deux gros morceaux, pour finir comme dans les jeux vidéos avec le boss final, en sourit Frédéric Gonçalves, l’entraîneur du HAC. Si les filles sont aussi impliquées, si elles mettent autant d’intensité et de justesse technique, on pourra l’emporter contre Lille. » Il faudra bien tous ces éléments face aux joueuses du LOSC, une équipe en pleine confiance, qui vient de surclasser Issy (D1) en Coupe (1-5, mercredi). « Leur victoire a été complètement logique, et même si Issy n’était pas au complet, j’ai été surpris par le niveau et la qualité de jeu développée par cette équipe. C’était très plaisant à voir jouer, confie le technicien havrais, qui a assisté en tribune à cette rencontre. Lille, c’est costaud, ça joue bien, avec des filles qui évoluent ensemble depuis plusieurs saisons. Il y a beaucoup de qualité, mais aussi des failles. »

« Un mois déterminant dans notre vision de la suite du championnat »

Le HAC a préparé ce choc avec un groupe quasi au complet, le Covid n’étant presque plus qu’un mauvais souvenir. Seules deux joueuses n’ont pu prétendre à une place dans le groupe, l’arrière Fanny Hoarau (retour de Covid et métatarse) et l’attaquante Aïssata Baradji (retour de Covid), « mais je sens que certaines manquent encore un peu de rythme », confie Gonçalves. Cela étant, le retour de cadres comme Davis, Araujo, Engeuhard ou Coton-Pélagie constitue une bonne nouvelle. « On a su répondre présentes à Saint-Malo, cela montre que l’état d’esprit est bon. Ça nous donne de la confiance pour les matches à venir, confie la capitaine havraise Sylia Koui. Il y a quatre équipes qui commencent à se démarquer (Metz et Lille avec 22 points, Nantes et le HAC à 21 points, Strasbourg, 5e, compte 15 unités), c’est beau, le niveau est relevé et il y aura du suspense. C’est ce qu’on aime, en tant que compétitrices. Lille se connaît bien, cela fait leur force, on les connaît aussi. Cela va être une belle bataille, notamment au milieu. Il faut mettre de l’impact, de l’agressivité, montrer qu’on est chez nous face à des concurrentes directes. »

« On va mettre de l’intensité pour gagner, complète Gonçalves. Ce mois sera déterminant dans notre vision de la suite du championnat. Mais rien ne sera acté pour autant, qu’on gagne ou pas, il restera après Metz 10 matches à jouer. »

Le HAC ne compte pas recruter

En ce mois de janvier, synonyme de mercato d’hiver, le HAC est-il entré dans une phase de réflexion dans l’optique de renforcer son effectif ? Pas vraiment. Aucune recrue ne devrait rejoindre les bords de la Manche. « Aujourd’hui, financièrement parlant, on ne peut pas recruter, assure Gonçalves. Je vais m’appuyer sur l’effectif actuel. Les seuls ajouts que je peux faire, ils vont venir en interne. Ce sont les jeunes U19 que je peux intégrer et qui, selon moi, sont de taille. À Saint-Malo, cinq d’entre elles ont joué, dont deux qui débutaient avec nous (Alice Mallard Ventura, 16 ans, et Melinda Mendy, 15 ans), deux filles seinomarines (la milieu de terrain arrivée cette saison au HAC a commencé à Bois-Guillaume, alors que l’attaquante y évolue depuis 2016, ex-ESM Gonfreville-l’Orcher). C’est quelque chose de très important pour moi d’intégrer de jeunes Normandes. Il y a aussi Marine Furet (arrivée en 2019, ex-Thiberville), mais aussi Solenn Levesque et Yama Lelo, déjà là depuis la saison dernière et qui ont du temps de jeu. Je considère les jeunes et si elles sont meilleures que les autres, alors elles joueront. »
Mathelvin
National 3
National 3
Messages : 139
Enregistré le : 04 mai 2021 23:54

Re: [REVUE DE PRESSE FOOT FÉMININ] pas de commentaires SVP

Message par Mathelvin »

Football - D2F : face au LOSC, le HAC peut s’en vouloir

Dans le choc du groupe A, les Havraises ont concédé le match nul contre les Lilloises (2-2) dimanche 16 janvier 2022 au Stade Océane, après avoir mené deux fois au score, au terme d’un match rythmé et équilibré.

Sura Yekka et la gardienne Alice Pinguet se partagent les torts sur la première égalisation lilloise. Le HAC aurait pu frapper un coup mais doit se contenter d’un seul point

L’affiche de cette 11e journée entre le HAC (4e) et le LOSC (2e), deux sérieux prétendants à la montée, a tenu toutes ses promesses. Après leur qualification pour les huitièmes de finale de la Coupe de France obtenue à Saint-Malo (1-1, 4-3 t.a.b), les Ciel et Marine ont bouclé la phase aller sur ce match (2-2) qui pourra laisser beaucoup de regrets. Les joueuses de Frédéric Gonçalves peuvent en effet s’en vouloir, après avoir mené au score à deux reprises.

Dès les premières minutes, la tension était palpable. Les Lilloises étaient les premières à s’illustrer grâce à Aurore Paprzycki, mais sa frappe était captée sans problème par Alice Pinguet (5e). Cliniques, les Ciel et Marine, qui arboraient pour la première fois le maillot collector pour les 150 ans du HAC, ouvraient le score sur leur première situation. Sylia Koui était à la manœuvre, sur ce coup franc excentré côté gauche, bien coupé par Deja Davis qui venait placer une tête croisée hors de portée malgré l’intervention d’Élisa Launay, la gardienne du LOSC (1-0, 10e).

Piquées au vif, les Nordistes n’ont pas tardé à réagir. Salomé Elisor servait Noémie Mouchon dans la profondeur, mais l’attaquante lilloise butait sur Alice Pinguet, qui s’employait pour dévier sa tentative sur le poteau (15e). Bis repetita une minute plus tard, la tentative de Naomie Bamenga était également repoussée par la gardienne havraise. Le LOSC monopolisait ensuite le ballon, tandis que le HAC procédait en contre. Les coéquipières de Santana Sahraoui rentraient toutefois aux vestiaires avec un but d’avance, mais sans Nadjma Ali Nadjim, sortie sur blessure (39e).

Deux buts concédés largement évitables

En seconde période, le rythme ne retombait pas. Le choc se décantait après l’heure de jeu. Sur un six mètres joué court, Sura Yekka remettait en retrait, d’une passe un peu appuyé vers la cage d’Alice Pinguet, une gardienne havraise surprise et qui dévissait totalement son dégagement… qui finissant dans ses propres filets (1-1, 61e). Un but casquette, de quoi faire douter une équipe. Mais tout juste entrée en jeu, trouvée sur un service venant de la droite de Kelsey Araujo, Nora Coton-Pelagié redonnait l’avantage aux Normandes d’une sublime volée en pleine lucarne (2-1, 63e).

Seulement voilà, peu de temps après, sur un coup franc lointain frappé par Aurore Paprzycki qui contourna toute l’arrière-garde havraise, Salomé Elisor, complètement esseulée dans la surface, permettait de nouveau aux Lilloises de recoller (2-2, 66e). Le match aurait pu basculer en faveur des Hacwomen, mais la frappe de Koui s’échouait sur la barre transversale (80e).

Au final, un partage des points dans un duel particulièrement disputé où chaque équipe aura eu ses temps forts. Mais les regrets sont bel et bien du côté du HAC. « À chaud, c’est dur… On est très déçu, surtout de la manière dont on prend les buts, regrette l’entraîneur havrais, Frédéric Gonçalves, déçu du résultat et du manque de discipline de ses joueuses. C’est rageant et navrant. » Une belle occasion de revenir au sommet manquée pour les Ciel et Marine, qui auront fort à faire dimanche prochain sur la pelouse du leader, Metz, vainqueur à Orléans dans le même temps (1-2) et qui compte désormais trois points d’avance sur les Havraises.

Au Havre, le HAC et le LOSC 2 à 2 (1-0)
Arbitre : Mme Jeannot. Spectateurs : 300 environ.

Buts pour le HAC : Davis (10e), Coton-Pélagie (63e) ; pour Lille : Pinguet (61e, c.s.c), Elisor (66e).

Avertissements au HAC : Coton-Pélagie (66e), Koui (85e) ; à Lille : Azzaro (66e), Fremaux (69e).

HAC : Pinguet - Sahraoui, Davis, Yekka, Furet - Sumo, Koui (cap), Enguehard (Coton-Pélagie, 59e) - Ali Nadjim (Araujo, 39e), Lelo (Levesque, 86e), Legrout.

Entraîneur : Frédéric Gonçalves.

LILLE : Launay - Nollet (Polito, 26e), Fremaux, Devleesschauwer (cap), Demeyere - Paprzycki, Elisor, Bamenga - Mouchon (Marty, 64e), Azzaro (Pierel, 57e), Boucly.
Mathelvin
National 3
National 3
Messages : 139
Enregistré le : 04 mai 2021 23:54

Re: [REVUE DE PRESSE FOOT FÉMININ] pas de commentaires SVP

Message par Mathelvin »

Football - D2F : et maintenant, place au leader pour le HAC

Après avoir été contraintes au partage des points face au LOSC, les Havraises se déplacent ce dimanche 23 janvier 2022 sur la pelouse de l’actuel leader, le FC Metz. Une deuxième affiche de suite pour les Ciel et Marine, et l’occasion de frapper un grand coup.

Rien n’est encore perdu, loin de là. La phase retour va commencer et les joueuses du HAC ne sont qu’à trois longueurs de Metz, le leader, qu’elles retrouvent ce dimanche après-midi. Mais force est de constater que le match nul concédé une semaine plus tôt sur la pelouse du Stade Océane, face aux Lilloises (2-2), a laissé plus de regrets que de sourires, d’autant plus après avoir mené deux fois au score. « Nous étions très frustrées de ce résultat. C’est le match que l’on garde sans doute le plus en travers de la gorge, confesse Santana Sahraoui, l’arrière droite du HAC. Parce qu’on s’est mis dedans toutes seules, qu’on fait le plus dur, mais il y a ces punitions en seconde période. Oui, il y a une erreur (en référence à cette passe en retrait vers le but de Sura Yekka et ce dégagement dans ses propres filets de la gardienne Alice Pinguet), les filles concernées le savent et on ne leur en veut pas, mais on arrive ensuite à reprendre l’avantage et derrière, il y a cet oubli dans le marquage sur coup franc. Il y avait des points très importants à prendre face à un concurrent direct. »

Reste à savoir si la pilule a été digérée, au moment de défier des Messines sans aucun doute revanchardes après leur défaite à l’aller (1-0), alors que le HAC n’aura pas tous ses atouts offensifs (voir l’appui). « La frustration était énorme après le match de Lille, mais c’est passé, assure Frédéric Gonçalves, l’entraîneur havrais. Il faut avancer. Et puis avoir un tel sentiment, voir comment le LOSC était très satisfait d’un seul point, je me dis qu’on est dans le vrai, sur le bon chemin. Ce sera un match bien différent par rapport à l’aller, avec des mois de travail et des automatismes en plus. Si on veut pouvoir prétendre à la première place, il faut gagner là-bas, battre cette équipe cohérente et solide. »

« On sait qu’il y a de la frustration générée sur le match aller du côté de Metz, poursuit Sahraoui. Elles nous attendent, on le sait. Mais on a envie de prendre des points, de rendre une belle copie. Metz, c’est très cohérent, dur dans les duels, ce n’est pas pour rien qu’elle est au top du classement. »

Pas encore au top dans le rythme

Un autre paramètre va compter : l’état de forme des Ciel et Marine. Disparate et pas encore optimal pour le moment, après une reprise contrariée par la dizaine de cas Covid décelée en début d’année, alors que les chocs s’enchaînent. « Cela me frustre de devoir encore faire des choix en fonction des états de forme des unes et des autres, confie le technicien du HAC. Ce n’est pas le meilleur des casse-tête. »

« Ce n’est pas facile, reconnaît la latérale droite du HAC, l’une des premières touchées par le virus. J’ai eu la « chance » de l’avoir eu pendant les vacances. J’ai été bien malade, mais cela ne m’a pas privé de match puisqu’on avait repris tôt. Mais physiquement, il y a de la fatigue, ça pique au niveau des poumons, il faut reprendre du rythme. Mais pour moi, c’est du passé. On s’adapte, cela ne nous empêche pas d’être impliquées dans le travail. »

FC Metz - HAC, ce dimanche 23 janvier 2022 à 14 h 30

Des absences qui peuvent être préjudiciables
Frédéric Gonçalves faisait la moue en fin de semaine, au regard de son effectif privé de plusieurs éléments majeurs, surtout en attaque. Touchée à la cheville dimanche dernier contre le LOSC et remplacée dès la fin de la première période, Nadjma Ali Nadjim sera éloignée des terrains pour une quinzaine de jours au moins en raison d’une entorse. Jeudi, à l’entraînement, Kelsey Araujo a senti une douleur à un genou et les derniers essais réalisés vendredi et samedi n’incitaient pas à l’optimisme. L’internationale U23 Portugaise ne figure pas dans le groupe. Ces deux joueuses, qui amènent de l’efficacité et de la vitesse sur les côtés, ont marqué presque la moitié des 21 buts inscrits pour le moment en championnat par les Ciel et Marine (6 pour Araujo, 4 pour Ali Nadjim), c’est dire leur influence dans la formation seinomarine. À noter que la latérale Fanny Hoarau (métatarse), qui a retrouvé le groupe, est en phase de reprise. En face, les Messines ont connu une grosse perte avec la grave blessure de leur attaquante Kelly Koné (4 buts cette saison), victime à Orléans, le week-end dernier, d’une rupture des ligaments croisés du genou.
Mathelvin
National 3
National 3
Messages : 139
Enregistré le : 04 mai 2021 23:54

Re: [REVUE DE PRESSE FOOT FÉMININ] pas de commentaires SVP

Message par Mathelvin »

Football - D2F : le HAC crée la sensation à Metz

Privées d’entrée de jeu de Deja Davis, expulsée, les Ciel et Marine ont signé à Metz ce dimanche 23 janvier 2022, sur la pelouse du leader, un véritable exploit (1-0). Et voilà le Havre AC de retour au sommet du classement.

Réduites à dix durant plus de 80 minutes, Élise Legrout et les Havraises ont été héroïques sur la pelouse de Metz

La partie débutait fort mal pour les Havraises, qui perdaient Davis dès la 8ème minute, sévèrement expulsée. L’Américaine regagnait prématurément les vestiaires pour un coup au visage de Boilesen, sur un corner en faveur du HAC. Comme souvent en pareilles circonstances, cela semblait galvaniser l’équipe en infériorité numérique. La gardienne messine Lerond était mise en difficulté sur un centre-tir d’Enguehard (17e). La deuxième offensive des Ciel et Marine faisait mouche. Lerond repoussait sur la barre une première tentative de Coton-Pélagie, Élise Legrout était la plus prompte dans les six mètres pour pousser le ballon au fond des filets (0-1, 34e).

Un but à l’image d’un match ou le FC Metz était battu surtout dans l’engagement. Les Lorraines tentaient bien de poser leur jeu, mais leurs offensives manquaient de détermination. Le HAC s’en sortait toutefois à bon compte par deux fois en première période : d’abord sur un excellent centre de Boutaleb (23e), et surtout lorsque Sahraoui suppléait sa gardienne sous la menace de Boilesen (39e). La forte pression des Messines juste avant le repos restait vaine.

Arsenieva fait le job

Il fallait un nouveau sauvetage de Yekka à la place de sa gardienne pour priver Rigaud de l’égalisation à la reprise (57e). Les protégées de Jessica Silva dominaient largement les débats, mais restaient à la merci d’un contre normand. D’ailleurs, sur une mauvaise relance, il fallait une parade salvatrice de Lerond pour empêcher Legrout de faire le break (73e).

Le dernier quart d’heure voyait les Messines faire le siège du but havrais et se créer enfin de franches occasions. Olesya Arsenieva, préférée à Pinguet, s’envolait pour faire échec à une superbe tentative lointaine de Delabre (81e). Les Messines obtenaient deux bons coups francs dans l’axe. La frappe de Rougemont ne trouvait pas le cadre (82e), alors qu’Arsenieva était encore à la parade sur le tir placé de Boilesen (87e). Solides et solidaires, les Havraises tenaient bon pour réaliser la bonne opération comptable de la journée, en revenant à hauteur de leurs adversaires du jour. À savoir au sommet du classement, avec le même nombre de points également que Nantes (25 points), accroché par Strasbourg (0-0).

« Fier de mes joueuses »

Jessica Silva (entraîneure du FC Metz) : « Alors que l’on a une joueuse de plus, on fait une très mauvaise entame de match. En seconde période, on a mis plus d’intensité, mais pas suffisamment pour se créer de bonnes occasions. On n’était pas présentes dans les duels. Le Havre a défendu de belle manière. Cette défaite, on la doit à nous-mêmes. »

Frédéric Gonçalves (entraîneur du HAC) : « Je suis vraiment très satisfait. Fier de mes joueuses, qui s’imposent à 10 contre 11. On avait beaucoup d’absences, mais l’état d’esprit a compensé. On n’a pas vraiment été souvent mis en danger. L’expulsion nous a soudés. »

À Maizières-lès-Metz, le HAC bat le FC Metz 1 à 0 (1-0)

Arbitre : Mme Perret. Spectateurs : 90.

But pour le HAC : Legrout (34e).

Avertissement à Metz : Blais (78e) ; au HAC : Koui (79e).

Expulsion au HAC : Davis (8e).

FC METZ : Lerond - Kouache, Petitjean, Morel, Rigaud, Gherbi, Picard (Calba, 83e), Rougemont, Boutaleb (Delabre, 46e), Boilesen, Blais.

Entraîneure : Jessica Silva.

HAC : Arsenieva - Sahraoui, Sotier, Yekka, Furet - Legrout (Baradji, 88e), Sumo, Koui (cap) - Coton-Pélagie (Lelo, 84e), Davis, Enguehard.

Entraîneur : Frédéric Gonçalves.
KrozArMor76
National 2
National 2
Messages : 527
Enregistré le : 24 mai 2021 14:11

Re: [REVUE DE PRESSE FOOT FÉMININ] pas de commentaires SVP

Message par KrozArMor76 »

Et en face ?

(article LetsgoMetz)

Al’issue de cette douzième journée de D2F, le FC Metz se fait voler la vedette par Le Havre. Au terme d’un match fermé et très musclé , les Messines ont dû s’incliner logiquement 1 à 0 face à des Normandes solides et solidaires.

L’occasion semblait belle de prendre le large sur le poursuivant Normand. Mais au terme d’un match très accroché, les joueuses du FC Metz sont tombées dans le piège tendu par Le Havre. Le bras de fer avait pourtant bien commencé. Dominatrices dans les premiers duels de la rencontre, les grenats allaient se retrouver en supériorité numérique dès la huitième minute de jeu. Deja Davis, coupable d’une main au visage de Marjorie Boilesen sur un corner havrais, était expulsée sans hésitation par l’arbitre de la rencontre, Lauren Perret. Le scénario du match aller, encore dans toutes les têtes, semblait alors se dessiner en faveur des Messines. Mais les Normandes, solidaires et déterminées, allaient finalement prendre le contrôle de la rencontre. Plus agressives et plus engagées, les joueuses de Frédéric Goncalves ouvraient logiquement le score par Nora Coton Pelagie sur un cafouillage devant les cages de Justine Lerond (34′).

Si le but normand venait récompenser la belle prestation des visiteuses, ce sont les Messines qui terminaient fort cette première période. Mais le score à la pause restait finalement à 1 but à 0 pour le HAC. Au retour des vestiaires, Jessica Silva lançait Amélie Delabre en lieu et place d’Inès Boutaleb, en difficulté face à la défense des Havraises. Mais la seconde période allait tristement ressembler à la première. Sans solution et incapables d’imposer leur football, les grenats déjouaient et se cognaient à un bloc normand compact et imperturbable. Une frappe tendue d’Amélie Delabre en fin de rencontre (85′) et un coup franc direct de Marjorie Boilesen (88′) se voyaient détournés par la gardienne du Havre. Les Messines étaient battues. Rideau.

Trop peu d’opportunités
Avec une attaque en berne et amputée de leur avant centre Kelly Koné, les joueuses du FC Metz n’ont jamais réussi à se montrer réellement dangereuses. Un constat partagé par Jessica Silva en fin de recontre : « On n’a pas fait ce qui était nécessaire en supériorité numérique. Notre entame de match est très mauvaise. Ensuite on a mis un peu plus d’intensité en seconde mi-temps, mais pas assez pour se créer des opportunités. On n’a pas été présentes dans les duels. Le Havre a fait un très bon match ». Pas encore qualifiée, Latifah Abdu, nouvelle recrue grenat, n’a pas pris part à la rencontre.

« Un sentiment de frustration »
Pour Marine Morel, la déception est grande. La défenseuse centrale du FC Metz se voulait lucide à l’issue du match. « C’est un grand sentiment de frustration. D’autant plus que nous étions à onze contre dix très tôt dans le match. Sur le terrain cela ne s’est pas fait sentir. Nous n’avons pas été au rendez-vous. En seconde période on a eu plus d’occasions. Mais on a manqué de surnombre dans la surface adverse. Les Havraises ont joué avec beaucoup de détermination et de rage. De notre côté on a pêché sur le plan collectif en voulant jouer trop long. »

Une défaite au goût amer, d’autant que le HAC prend la tête du championnat à la différence de buts. Mais la route sera longue pour tout le monde. Si quatre équipes se détachent, tout reste encore possible. Il faudra se remettre au travail tout de suite pour préparer le prochain rendez-vous, sur la pelouse de VGA Saint-Maur dans quinze jours.
KrozArMor76
National 2
National 2
Messages : 527
Enregistré le : 24 mai 2021 14:11

Re: [REVUE DE PRESSE FOOT FÉMININ] pas de commentaires SVP

Message par KrozArMor76 »

Avant match du HAC face au Paris FC en coupe de France pour nos Hacwomen mis en avant par la FFF :

Répondre