[REVUE DE PRESSE FOOT FÉMININ] pas de commentaires SVP

Forum infohac.com - Réagissez sur les résultats et sur l'actualité du Havre Athletic Club, venez discuter HAC et Football entre supporters et participer aux débats, sondages, coups de gueule...
Répondre
Mathelvin
Division régionale
Division régionale
Messages : 83
Enregistré le : 04 mai 2021 23:54

[REVUE DE PRESSE FOOT FÉMININ] pas de commentaires SVP

Message par Mathelvin »

Football – D1F: le futur du HAC s’écrit en pointillé…

Déjà condamnées aux deux dernières places, et toujours dans l’incertitude concernant leur avenir en D1 ou en D2, les Havraises reçoivent ce vendredi 21 mai le Paris FC. Avec un ultime objectif en tête.

Eviter la dernière place.

Lanterne rouge depuis le 31 octobre, le HAC sait qu’il ne pourra plus quitter les deux dernières positions, synonymes, en temps normal, de descente en D2. Mais le flou persiste. Si, en dépit de la tribune des capitaines des clubs de D1 et D2 publiée dans L’Équipe il y a quelques jours, la possibilité d’une D1 à dix équipes reste d’actualité, rien n’est définitivement tranché. Pas plus cette thèse-là que celle de la relégation pour l’unique bon dernier, les instances, qui s’appuieraient alors sur les règlements actuels, ayant toujours la possibilité de repêcher le onzième.

Quel enjeu pour les deux dernières journées ?

Il est minime mais les Havraises peuvent s’y accrocher. Dans l’hypothèse où seul le dernier de la classe rejoindrait la D2 la saison prochaine, quitter la place de lanterne rouge pourrait en effet sauver les Ciel et Marine. Et, ce qui tombe bien, pour elles, c’est que c’est encore possible, à condition, bien sûr, de faire un sans-faute lors des deux dernières journées, respectivement au Stade Océane contre le Paris FC et à Soyaux le 5 juin. Il faudra deux victoires et, dans le même temps, des résultats négatifs d’Issy (11e, 10 pts).

Une mission d’autant plus délicate pour le HAC que son adversaire du soir, le Paris FC, carbure au super. Hormis sa défaite au début du mois face au PSG (2-3), la formation entraînée par Sandrine Soubeyrand s’est imposée à cinq reprises sur ses six dernières sorties, lui permettant de sécuriser presque définitivement sa quatrième place. Portée par Clara Matéo (12 buts cette saison) et Gaëtane Thiney (7 passes décisives), l’équipe parisienne est l’une des meilleures formations de D1 en 2021. « On veut déjà gagner un de ces deux matches, indique Michaël Bunel, l’entraîneur havrais. La motivation des filles est intacte. Il faut confirmer les prestations face à l’OL (1-5) et au PSG (0-2). Paris FC est en pleine réussite actuellement, réalise une très belle deuxième partie de saison. On se fixe ce dernier objectif. Dans cette fin de saison, les filles veulent aussi se montrer, elles conservent une dynamique de travail. »

Quel futur pour le HAC ?

À l’heure actuelle, celui-ci est toujours aussi flou. Ces derniers jours ont été marqués par la tribune dans laquelle les capitaines des clubs de D 1 et D2 ont exprimé leur opposition à la mise en place d’une D1 à dix équipes, ce qui constituerait, selon elles, un recul. « Faisons preuve de bon sens, cette tribune va dans celui du développement du football féminin et de l’intérêt de la D1, appuie Michaël Bunel. Faire une D1 à 10, ce serait réducteur par rapport aux autres championnats professionnels européens. On s’appuie sur des règlements où il doit y avoir des descentes et des montées, où n’est pas stipulé une saison blanche pour la D2, on est dans une situation inédite. Nous sommes sur le terrain, et pour nous, enlever quatre ou deux matches n’a pas de sens. Il faut de l’adaptation, et du bon sens. Après, on acceptera la décision prise par les instances, on ne peut pas revendiquer grand-chose. »

En attendant, quid de la saison prochaine ? Et, pour commencer, qui sera l’entraîneur des Havraises dans les prochains mois ? Sous contrat jusqu’en 2022 avec le HAC, et « en mission de 6 mois » pour diriger l’équipe féminine en parallèle de ses prérogatives de responsable de la préformation, Michaël Bunel ne sait pas encore s’il prolongera l’aventure avec les Havraises. « C’est une superbe expérience. Rien n’est acté à ce jour. La seule chose, c’est que la décision prise sera dans l’intérêt du club. À titre personnel, je suis partagé, j’ai la fibre formatrice, je ne sais pas quelle orientation donner à ma carrière. Si je reste avec les féminines, il faudra trouver un formateur pour le centre. Il y aura un choix à faire, et les exigences ne seront pas les mêmes selon la division. » Des contacts auraient semble-t-il été pris avec Frédéric Mendy (ex-entraîneur de Montpellier) et Frédéric Biancalani avant qu’il ne prolonge jusqu’en 2024 avec Guingamp. Mais pour des raisons économiques, l’apport d’un technicien extérieur est peu probable. Et il se murmure que Laure Lepailleur, manager général de la section féminine, titulaire d’un BEF, pourrait prendre les rênes de l’équipe. À suivre…

HAC – Paris FC, ce vendredi 21 mai à 20 h 45 au Stade Océane Le groupe havrais : Arsenieva (g), Martin (g), Sahraoui, Maoulida, Kristjánsdóttir, Davis, Tresfield, Louis, Lara, Legrout, Levesque, Tyryshkina, Clark, Koui, Thorvalsdóttir, Sangaré, Pekel, Thornton, Policarpo
Mathelvin
Division régionale
Division régionale
Messages : 83
Enregistré le : 04 mai 2021 23:54

Re: [REVUE DE PRESSE FOOT FÉMININ] pas de commentaires SVP

Message par Mathelvin »

Football - D2F : Pekel quitte le HAC pour Reims
L’attaquante Melike Pekel ne portera plus les couleurs du HAC la saison prochaine puisqu’elle s’est engagée avec Reims, où elle retrouvera la défenseure Kethna Louis.

Melike Pekel va retrouver Kethna Louis à Reims

L’attaquante turco-allemande du Havre, Melike Pekel, reste en D1 et signe en faveur Reims, sixième dernier exercice. La joueuse formée au Bayern de Munich va porter le maillot d’un cinquième club en France après avoir effectué ses débuts à Metz avant de rejoindre Paris, Bordeaux, Metz et enfin Le Havre pour un total de 49 matchs en D1 Arkema. L’internationale turque (10 sélections) recrutée en 2020 aura participé à dix matchs dans l’élite avec les Ciel et Marine sans avoir marqué. Elle rejoint une autre ex-Havraise, la défenseure Kethna Louis, également signataire d’un contrat avec le club champenois.
Tengri (ex-Ytsejam)
Division départementale
Division départementale
Messages : 41
Enregistré le : 12 juil. 2021 15:52

Re: [REVUE DE PRESSE FOOT FÉMININ] pas de commentaires SVP

Message par Tengri (ex-Ytsejam) »

La qualité n'est pas top, mais ça reste lisible a priori.

Les articles du PN ces derniers jours seraient les bienvenus... (merci d'avance :) )

Image
catson
Messages : 4
Enregistré le : 07 mai 2021 13:31

Re: [REVUE DE PRESSE FOOT FÉMININ] pas de commentaires SVP

Message par catson »

Paris-Normandie
lundi 6 septembre 2021

FOOTBALL DIVISION 2 FÉMININE

Première réussie pour le HAC

L'objectif est atteint pour les Havraises, revenues de Vendenheim avec trois premiers points au compteur. Une victoire méritée, surtout au vu de la première période durant laquelle elles ont été largement supérieures aux Fédinoises dans tous les compartiments du jeu, avant de connaître un deuxième acte plus compliqué. D'entrée, les joueuses de Frédéric Gonçalves imposaient un pressing haut. En face, les Fédinoises manquaient d'engagement et concédaient très vite de nombreuses occasions. Très souvent trouvée sur l'aile droite, Araujo donnait le tournis à la défense locale. Côté gauche, la jeune Baradji chauffait les gants d'Hurbain (19e). Deux minutes plus tard, Legrout lançait cette même Baradji, qui s'infiltrait dans la surface pour glisser le ballon sous la gardienne fédinoise (21e, 0-1). Ouverture du score havraise logique face à des Alsaciennes bien trop tendres et complètement inoffensives. Le HAC accentuait sa domination, concrétisée par ce deuxième but de Coton-Pélagie, à l'affût après un énième corner de Legrout (42e, 0-2). Si la première période a été rondement menée, les Ciel et Marine connaîtront une sévère baisse de régime au retour des vestiaires. Les Fédinoises, remobilisées et bien plus entreprenantes, réduisaient vite la marque grâce à Kuhn, à la réception d'un centre de Vranic, et dont la tête à bout portant trompait Arsenyeva (49, 1-2). Au fil des minutes, les débats s'équilibraient peu à peu.

« C'est dans la difficulté qu'on va avancer»

Les Havraises continuaient de se montrer solides en défense, à l'exception de cette sortie d'Arsenyeva (76e), qui échappait de peu à l'expulsion en touchant le ballon des mains hors de sa surface. Sans vraiment trembler, les Normandes tenaient leur petit avantage jusqu'au coup de sifflet final, suffisant pour rentrer d'Alsace avec un premier succès. Privé de nombreux éléments pour cette rentrée des classes, Frédéric Gonçalves n'a pas caché son soulagement à l'issue du match. « On se réjouit du résultat, car il fallait remporter ce premier match, explique le technicien maritime. Après une bonne première période, on a ensuite déjoué. Les filles ont un peu paniqué après la réduction du score, mais elles ont tenu. C'est dans la difficulté qu'on va avancer, en face Vendenheim a livré un très beau combat. On vise clairement quelque chose de plus qualitatif pour la suite, mais pour un début, je suis dans l'ensemble satisfait. » Ses protégées enchaîneront dès la semaine prochaine, à domicile, face au FC Metz.
Tengri (ex-Ytsejam)
Division départementale
Division départementale
Messages : 41
Enregistré le : 12 juil. 2021 15:52

Re: [REVUE DE PRESSE FOOT FÉMININ] pas de commentaires SVP

Message par Tengri (ex-Ytsejam) »

Merci catson. As-tu aussi celui-ci par hasard ?

https://www.paris-normandie.fr/id227431 ... -au-combat
Avatar du membre
Maley
National 2
National 2
Messages : 388
Enregistré le : 29 avr. 2021 11:37

Re: [REVUE DE PRESSE FOOT FÉMININ] pas de commentaires SVP

Message par Maley »

Tengri (ex-Ytsejam) a écrit : 06 sept. 2021 15:46 Merci catson. As-tu aussi celui-ci par hasard ?

https://www.paris-normandie.fr/id227431 ... -au-combat
Division 2 féminine : les Havraises repartent au combat

Reléguées en D2, les Havraises entament leur championnat ce dimanche, en déplacement à Vendenheim. Avec un effectif grandement renouvelé, un nouvel entraîneur à la tête de l’équipe, et non sans ambition.

Frédéric Gonçalves, le nouvel entraîneur des Havraises, évoque un championnat assez homogène et veut bien démarrer cette saison à Vendenheim
Frédéric Gonçalves, le nouvel entraîneur des Havraises, évoque un championnat assez homogène et veut bien démarrer cette saison à Vendenheim - Paris-Normandie
Il a fallu digérer, reconstruire après avoir appris le 13 juillet dernier, soit plus d’un mois après le dernier match de D1, la relégation officielle dans l’antichambre de l’élite. Avec un recrutement forcément décalé compte tenu de la décision tardive du Comité exécutif de la FFF, et qui se poursuit avec d’ores et déjà onze recrues dont la dernière en date, l’attaquante et internationale espoir suédoise Nor Mustafa (19 ans), en provenance de West Ham. Et sans doute un ou deux renforts encore à venir.

Un nouveau chapitre s’ouvre pour la section féminine du HAC et son équipe première, désormais entraînée par Frédéric Gonçalves. Depuis le 19 juillet, l’ancien technicien de Juvisy et de Saint-Maur a mené une préparation longue de sept semaines, synonyme de découverte d’un groupe en pleine régénération. Quatre matches de préparation ont servi de premiers repères, avec une victoire (5-2 contre Saint-Malo) pour trois défaites (dont deux face à des équipes de R1, 0-3 contre Fleury, 0-1 face à Guingamp, et 2-4 contre Lens).

« On sera attendu partout »

« De l’équipe en D1, il ne reste que quelques éléments, Arsenieva, Tresfield, Davis, Sahraoui, Legrout, Koui, Ndolo Éwélé, et des jeunes U19 comme Levesque, Baradji et Lelo. Peu d’entre elles étaient des titulaires, admet le successeur de Michaël Bunel sur le banc havrais. On repart sur quelque chose de totalement nouveau, avec des filles recrutées essentiellement de D2 qui ont arrêté la compétition depuis près d’un an et les entraînements depuis avril. Le groupe affiche un bon état d’esprit, il s’adapte à ma philosophie de jeu que je souhaite prôner. L’ objectif premier, c’est d’être prêt pour cette première journée, d’entamer le mieux possible ce championnat avec une victoire. »

Avec ce déplacement dans l’Est, à Vendenheim, sans être au complet. Plusieurs joueuses sont actuellement sur le flanc ou en phase de reprise (Ndolo Éwélé, Tengue, Yekka, Koui de retour de Covid entre autres). « Ce sera difficile, comme durant tout ce championnat très homogène, estime Gonçalves. Je n’ai pas assez de visibilité sur toutes les équipes de notre groupe. Je ne vais pas clamer tout de suite qu’on vise la montée, ce serait arrogant. On est dans la position de l’équipe qui vient de D1, on l’assumera. Je sais qu’on sera attendu partout. Lille, Orléans, Nantes, Metz, Lens et d’autres comme Brest ou Saint-Maur sont des équipes à prendre très au sérieux. Tout le monde est sur un même pied d’égalité, o n ne va pas jouer petit bras, on rentrera sur le terrain pour gagner le plus de matches possible .
Tengri (ex-Ytsejam)
Division départementale
Division départementale
Messages : 41
Enregistré le : 12 juil. 2021 15:52

Re: [REVUE DE PRESSE FOOT FÉMININ] pas de commentaires SVP

Message par Tengri (ex-Ytsejam) »

Merci !
Mathelvin
Division régionale
Division régionale
Messages : 83
Enregistré le : 04 mai 2021 23:54

Re: [REVUE DE PRESSE FOOT FÉMININ] pas de commentaires SVP

Message par Mathelvin »

Football - D2F : les Havraises se placent déjà en tête
Les joueuses de Frédéric Gonçalves ont su profiter de leur supériorité numérique pour s’imposer non sans difficulté face aux Messines (1-0) dimanche 12 septembre 2021. Une deuxième victoire en deux matches, pour lancer la saison sur de bons rails.

Kelsey Araujo a inscrit le but de la victoire havraise face à Metz

On jouait la 22e minute d’un match jusqu’ici à l’avantage des Messines, elles qui avaient davantage la possession et se montraient plus dangereuses. Sur le flanc droit, tout bascula lorsque Koné tacla Hoarau. Une intervention jugée dangereuse par l’arbitre, qui hésita un instant avant de brandir le carton rouge, assez sévère il faut l’avouer.

« C’est vrai que Koné était le facteur X de Metz, une très belle équipe. Cela nous aide pas mal, admet Frédéric Gonçalves, l’entraîneur du HAC, co-leader avec Brest (6 points). Après l’expulsion, Metz a reculé, a accusé le coup physiquement. » Un tournant dans cette rencontre entre deux prétendants aux premiers rôles, deux équipes ayant connu un succès en ouverture. Une rencontre marquée par un arbitrage désastreux, mieux entamée par le FC Metz, avec cette première banderille de Picard stoppée par Pinguet (5e).

Première réussie pour Dumets, Araujo délivre le HAC

Et surtout cette énorme occasion, à la suite d’une intervention aérienne un peu manquée par la gardienne du HAC, ce qui permit à Koné de centrer vers Delabre qui crut ouvrir la marque de la tête. C’était sans compter sur le sauvetage héroïque de la jeune Dumets (15e), 16 ans, formée au FC Dieppe, et pour la première fois alignée en compétition officielle avec le HAC. « C’était ma première au Stade Océane, en D2F, la victoire, il n’y a rien de mieux, indique celle qui est toute la semaine au pôle espoirs de Liévin. Cela restera un bon souvenir. »

Après cette sérieuse alerte, et à 11 contre 10, les Ciel et Marine manquèrent de précision dans les dernières transmissions pour mettre plus en danger les Messines. Il fallut attendre le retour des vestiaires pour voir une opportunité majeure, cette frappe décochée à 20 mètres par Levesque qui s’écrasa sur la transversale (46e). La défense havraise veilla au grain, à l’image d’une impériale Davis, Sumo obligea Lerond à s’employer (68e). L’entrée en jeu de la jeune Lelo anima un peu plus l’attaque du HAC. Trouvée aux abords de la surface messine, elle élimina son vis-à-vis puis buta sur Lerond, le ballon lui revint et elle put laisser l’occasion à Araujo de marquer l’unique but (1-0, 72e).

« On aurait pu aggraver le score, mais la victoire me convient parfaitement, déclare Gonçalves. C’est le premier match depuis que je suis là où l’on n’encaisse pas de but, chaque ligne a été performante. C’est bien, on engrange, avant d’aller à La Roche-sur-Yon dans deux semaines. »

Au Havre, le Havre AC bat FC Metz 1 à 0 (0-0)

Arbitre : Mme Rehel. Spectateurs : 250 environ.

But pour le HAC : Araujo (72e).

Avertissements au HAC : Ali Nadjim (15e), Coton-Pélagié (29e), Dumets (53e) ; à Metz : Morel (35e).

Expulsion à Metz : Koné (22e).

HAVRE AC : Pinguet - Sahraoui, Dumets, Davis, Hoarau - Sumo, Levesque (Legrout, 72e), Enguehard - Araujo, Coton-Pélagié (cap) (Lelo, 65e), Ali Nadjim (Koui, 89e).

Entraîneur : Frédéric Gonçalves.

FC METZ : Lerond - Kouache (cap), Morel, Petitjean, Rigaud - Gherbi, Picard (Blais, 56e), Rougemont - Koné, Castro Boilesen (Boutaleb, 85e), Delabre (Richard, 81e).
Tengri (ex-Ytsejam)
Division départementale
Division départementale
Messages : 41
Enregistré le : 12 juil. 2021 15:52

Re: [REVUE DE PRESSE FOOT FÉMININ] pas de commentaires SVP

Message par Tengri (ex-Ytsejam) »

Quelqu'un pour le résumé du match contre l'ESOF ? Merci d'avance.

https://www.paris-normandie.fr/id234856 ... he-sur-yon
Mathelvin
Division régionale
Division régionale
Messages : 83
Enregistré le : 04 mai 2021 23:54

Re: [REVUE DE PRESSE FOOT FÉMININ] pas de commentaires SVP

Message par Mathelvin »

Football - D2F : jamais deux sans trois pour le HAC, tombeur de La Roche-sur-Yon

Grâce à leur troisième succès en autant de journées, acquis dimanche 26 septembre 2021 sur la pelouse de La Roche-sur-Yon (2-0), les Havraises prennent les commandes de leur poule. Une nouvelle fois, Nora Coton-Pélagie et Kelsey Araujo ont trouvé le chemin des filets.

Kelsey Araujo a conforté l’avance des Havraises à La Roche-sur-Yon en marquant le deuxième but de la rencontre

Sur la pelouse de la lanterne rouge, une formation yonnaise qui n’avait pas marqué le moindre but lors des deux premières journées, le HAC, plus solide, a signé logiquement une troisième victoire. Une victoire qui s’est dessinée en seconde période face à des Vendéennes trop peu dangereuses. Si ces dernières, présentes dans les duels, soutinrent la comparaison dans l’entrejeu durant le premier acte, elles cédèrent au fil des minutes face à la densité athlétique et le potentiel offensif des Normandes, qui ont fini par faire logiquement la différence après le repos.

« On entame bien le match. On arrive à se procurer des occasions, mais on ne marque pas. On commence à déjouer, il y a de la frustration en rentrant aux vestiaires, analysait Frédéric Gonçalves, l’entraîneur havrais. En seconde mi-temps, on a plus tenté et on a marqué sur notre première frappe de la période, avant de faire le break et de gérer la fin de match. »

Coton-Pélagie et Araujo, deuxième but chacune

Plus entreprenantes et un peu moins approximatives, les Ciel et Marine s’étaient créées une première véritable occasion suite à cette perte de balle plein axe de Guyard dont ne profitait pas Nora Coton-Pélagie, qui écrasait trop son tir (28e). Les attaquantes vendéennes avaient du mal à exister devant la densité défensive du HAC, Pinguet n’était guère inquiétée.

Si les Yonnaises entament bien la seconde période, ce sont pourtant les Havraises qui ouvrent la marque sur cette frappe de Coton-Pélagie contrée par Segretain qui lobe Laisney (1-0, 55e). « Dommage, car on était plutôt bien dans le match. On avait fait le travail en première période mais après le but, on s’est désorganisé et on a offert des espaces », regrettait Fabrice Bouyer, le coach vendéen.

Déjà toutes proches du break, sur ce contre d’Ali Nadjim qui expédia sa frappe croisée au ras du montant (59e), les Seinomarines y parvinrent avant le dernier quart d’heure de jeu. Sur un ballon en profondeur de l’intenable Ali Nadjim, Kelsey Araujo ajusta parfaitement Laisney (2-0, 73e). Comme pour Coton-Pélagie, il s’agit du deuxième but de la saison pour l’internationale canadienne. « On est satisfait de la victoire. On était venu pour ça, même s’il reste des choses à améliorer », conclut le technicien du HAC, seul aux commandes après trois journées.

À La Roche-sur-Yon, le Havre AC bat La Roche-sur-Yon 2 à 0 (0-0)
Arbitre : Mme Philion.

Buts pour le HAC : Coton-Pélagie (55e), Araujo (73e).

Avertissements à La Roche-sur-Yon : Segretain (45e) ; au HAC : Mustafa (75e).

La Roche-sur-Yon : Laisney - Boban, Segretain, Guyard, Divais - Cosson (Pierre-Jean, 65e), Le Moing, Paillat (Borde, 87e) - Lépine (Muller, 46e), Martineau, Goutard.

Entraîneur : Fabrice Bouyer.

LE HAVRE AC : Pinguet - Sahraoui, Yekka, Davis, Hoarau, Davis - Sumo, Legrout (Tengue, 82e), Enguéhard (Koui, 65e) - Araujo, Coton-Pélagie (Mustafa, 71e), Ali Nadjim.
KrozArMor76
National 2
National 2
Messages : 333
Enregistré le : 24 mai 2021 14:11

Re: [REVUE DE PRESSE FOOT FÉMININ] pas de commentaires SVP

Message par KrozArMor76 »

le résumé vu le du "Ouest-F" :
Football. D2F : Trop tendres, les Ornaysiennes s’inclinent face au Havre
Face à une solide équipe havraise, le courage n’aura pas suffi pour La Roche ESOF, à nouveau battue (0-2).

Après deux défaites inaugurales et un compteur but vierge, les Ornaysiennes n’ont pu éviter un troisième revers. Une première à domicile manquée et toujours sans le moindre but marqué.

Si les Vendéennes, présentes dans les duels, soutinrent la comparaison dans l’entrejeu en première période, elles cédèrent au fil des minutes face à la densité athlétique et le potentiel offensif des Normandes qui ont fini par faire la différence logiquement.

Plus entreprenantes et un peu moins approximatives, les Havraises s’étaient créées une première véritable occasion sur cette perte de balle plein axe de Guyard, dont ne profitait pas Coton Pélagie en écrasant trop sa frappe devant Laisney (28').
« On a offert des espaces »

Les attaquantes vendéennes avaient quant à elles du mal à exister devant la densité défensive du HAC, La Roche se créait donc quelques situations sans réel danger pour les visiteuses. Les deux équipes regagnaient donc les vestiaires sur un score nul et vierge.

Si les Ornaysiennes entamaient bien la seconde période, avec notamment l’entrée en jeu de Muller qui donnait plus de poids en attaque, ce sont pourtant les Havraises qui ouvraient la marque sur cette frappe de Coton Pélagie contrée par Segretain et qui lobait Laisney (55'). « Dommage qu’on prenne ce but d’entrée en seconde mi-temps, regrettait Fabrice Bouyer, le coach de La Roche ESOF. À 0-0, on était plutôt bien dans le match. On avait bien fait le travail en première période. Mais après le but on s’est désorganisé et on a offert des espaces. »

Les Havraises étaient tout près du break sur ce contre de Ali Nadjim qui expédiait sa frappe croisée au ras du montant (59’). Ce n’était que partie remise pour les Normandes. Elles se mettaient à l’abri sur ce ballon en profondeur de l’intenable Ali Nadjim pour Marques Araujo qui venait ajuster Laisney (73’).

Pas de regrets cependant pour le coach ornaysien Fabrice Bouyer. « On est battu par plus fort que nous et par une équipe plus expérimentée. On a pu remarquer qu’en deuxième mi-temps elles étaient au-dessus. »

« On est satisfait de la victoire. On était venu pour ça », commentait de son côté l’entraîneur havrais Frédéric Gonçalves.
Mathelvin
Division régionale
Division régionale
Messages : 83
Enregistré le : 04 mai 2021 23:54

Re: [REVUE DE PRESSE FOOT FÉMININ] pas de commentaires SVP

Message par Mathelvin »

Football - D2F : les Havrais Gonçalves et Legrout ont été marqué par leur passage à Saint-Maur

La VGA Saint-Maur, adversaire des Ciel et Marine dimanche 10 octobre 2021 au Stade Océane, a été un passage qui a compté pour des membres de l’équipe féminine du Havre AC. À commencer par l’entraîneur, Frédéric Gonçalves, mais aussi la milieu Élise Legrout.

Frédéric Gonçalves, l’entraîneur havrais, a officié sur le banc de Saint-Maur une saison, en 2017-2018

Ayant essentiellement exercé en région parisienne, Frédéric Gonçalves, le technicien depuis cette saison du HAC, connaît très bien la VGA Saint-Maur, club qu’il a côtoyé de loin du temps où il officiait à l’US Lusitanos Saint-Maur. Puis de près, en vivant sa première expérience d’entraîneur en D2F, durant l’exercice 2017-2018 (6e place ex aequo), et ce après avoir été responsable des U19 Nationaux de Juvisy. « Le club avait connu la D1 deux saisons auparavant, il fallait tout restructurer, se souvient-il. On a lancé un projet avec énormément de jeunes, entourées de quelques anciennes comme Kani Konté, Mélanie Hacard ou Karen Montgénie, qui sont toujours là-bas. Le groupe était extrêmement jeune, moins de 20 ans de moyenne d’âge ! Voire très jeune, avec Naomie Feller, qui était déjà un phénomène et que j’ai lancé à l’âge de 15 ans, Célia Barclais qui était déjà la meilleure joueuse, Kenza Abidi et Assia Gayme, toutes les trois avaient 16 ans, Eva Lauret 17 ans, et d’autres filles de 18 ou 19 ans. »

« Une belle année d’apprentissage »

Mais aussi Léa Sotier, arrivée cet été au HAC et encore en phase de formation à cette époque, et une certaine Élise Legrout, alors âgée de 20 ans et déjà titulaire (21 matches joués). « Saint-Maur, c’était une année de transition, indique la milieu havraise. Je quittais Juvisy, j’étais dans mes études mais j’avais besoin de temps de jeu, d’emmagasiner de l’expérience. Et puis il y avait Fred, qui me connaissait bien, c’était un bon compromis avant d’aller aux États-Unis une fois ma licence obtenue. La D2F devenait déjà plus professionnelle, plus qualitative. Cela a été une belle année d’apprentissage, avec des hauts et des bas. »

Un avis pleinement partagé par l’entraîneur du HAC, même si l’aventure s’est terminée sur une note amère, après une seule saison. « Il y a eu des avis divergents et on ne reconduisait pas le staff que j’avais constitué avec des jeunes, précise Gonçalves. Je suis resté sur ma faim, mais c’est le football, j’en garde quand même de très bons souvenirs. Ça m’a apporté de l’expérience, je ne veux pas reproduire certaines erreurs commises à l’époque en étant trop conciliant. Saint-Maur reste un club historique, avec ses moyens, modestes, qui travaille dans la continuité de ce qu’on avait mis en place et qui s’est structuré pour le bien-être de ses joueuses. Désormais, je suis pleinement focus sur le HAC et sur le fait de gagner ce match. Je me méfie de cette équipe, mais je connais ses qualités et ses défauts, avec des filles qui vont très vite sur les côtés et des éléments d’expérience au milieu. »

Une rencontre à ne pas prendre à la légère pour les Ciel et Marine, coleaders avec le LOSC (10 pts) et qui souhaitent rester au sommet. « Saint-Maur peut aller très vite de l’avant, confirme Legrout. Avec sa jeunesse, cette formation aura des moments moins bons, à nous d’en profiter. Mais il nous faudra réaliser un match complet. »

Havre AC - VGA Saint-Maur, dimanche 10 octobre 2021 à 15 h au Stade Océane

Araujo appelée avec les U23 du Portugal

Auteure d’un bon début de saison, avec deux buts inscrits lors des quatre premières journées, Kelsey Araujo va rejoindre la sélection U23 du Portugal, du 18 au 25 octobre, avec un amical prévu contre l’Espagne. Arrivée à l’intersaison, l’attaquante dispose d’une double nationalité, étant native du Canada de parents portugais.
Mathelvin
Division régionale
Division régionale
Messages : 83
Enregistré le : 04 mai 2021 23:54

Re: [REVUE DE PRESSE FOOT FÉMININ] pas de commentaires SVP

Message par Mathelvin »

Football - D2F : promenade dominicale pour les Ciel et Marine
Tombeuses, ce dimanche 10 octobre 2021, de la VGA Saint-Maur sur la pelouse du Stade Océane, sur un score aussi fleuve que logique (5-1), les Ciel et Marine, toujours invaincues au sortir de cette cinquième journée, conservent la tête du classement, aux côtés des Lilloises.

Nadjma Ali Nadjim, intenable sur le front de l’attaque havraise, s’est distinguée avec un doublé inscrit contre la VGA Saint-Maur

Comme le symbole d’un début de championnat presque parfait pour le Havre AC. Une première titularisation cette saison, un brassard qui lui revient tout naturellement et… un but somptueux, une volée majuscule signée à la sortie d’une première demi-heure, ou presque, jusqu’alors bien terne.

Sylia Koui, enfin totalement remise d’un Covid qualifié de long, a ainsi posé son empreinte sur cette cinquième journée de D2F, sur un service parfait de Sahraoui (29e), l’une des autres grandes actrices d’un après-midi qui ne pousse toutefois pas Frédéric Gonçalves à bomber le torse. « À la mi-temps, je ne les ai pas félicitées quant à la note artistique. C’était poussif, regrette l’entraîneur havrais. Maintenant, ça s’explique dans la mesure où certaines filles, en raison du Covid, sortent d’une saison blanche. »

Ali Nadjim si près du triplé

Koui plaça donc les Ciel et Marine sur la voie d’un quatrième succès, des Havraises toujours invaincues, simplement accrochées il y a une semaine à Orléans (1-1, 4e j.). Et la physionomie de ce duel avec la VGA Saint-Maur confirme, si besoin est, que la place du Havre AC restera cette saison en haut du tableau.

Tout en haut ? Pour l’heure, Koui et les siennes sont en tout cas épaules contre épaules sur la première marche du podium avec leurs principales rivales du moment, les filles du LOSC (4 v., 1 n.). « On passe même devant Lille », note Gonçalves. Et ce, à la faveur d’une meilleure attaque (11 buts pour le HAC contre 10 pour Lille). « Le boulot est donc fait, sachant que nous disposons d’une vraie marge de progression. Et puis aujourd’hui, on a encore fait jouer deux U19, Dumets et Baradji, qui est du Havre. »

Il est donc clair que le Havre AC ne naviguera pas dans ces eaux troubles promises aux Franciliennes. Si Tchaptchet sauva l’honneur de ces dernières, d’un magnifique lob amorcé des trente-cinq mètres (53e), l’écart resta grand. Et ce à l’avantage du HAC. Parce que Sahraoui, déjà auteure d’une passe décisive, signa elle aussi une frappe qui fit mouche (37e), parce que dès l’entame de la seconde période, Ali Nadjim, sur un service de Coton-Pélagie, enfonça le clou (46e), parce qu’enfin Araujo, d’un centre-tir, profita d’une erreur de la portière saint-maurienne pour valider un quatrième but en faveur du HAC (52e).

À cet instant, alors qu’on crut les Havraises dans un jour dénué d’inspiration avant la volée de Koui (29e), le débat devint une simple formalité, l’occasion pour Ali Nadjim de doubler la mise face à Le Pareux (5-1, 64e), elle qui passa tout près du triplé, d’une frappe repoussée par la transversale (75e). Si les joueuses du Val-de-Marne s’escrimaient à ne pas jeter l’éponge, le HAC évoluait dans une autre dimension. Ce même HAC qui se rendra la semaine prochaine sur la pelouse d’un RC Lens toujours en quête de son premier succès.

Au Havre, le HAC bat Saint-Maur 5 à 1 (2-0)
Arbitre : Mme Front. Spectateurs : 200 environ

Buts pour le HAC : Koui (29e), Sahraoui (37e), Ali Nadjim (46e et 64e), Araujo (52e) ; pour Saint-Maur : Tchaptchet (53e)

Avertissement au HAC : Legrout (30e).

HAC : Arsenieva - Sahraoui, Dumets (Hoarau, 46e), Davis, Yekka - Araujo, Koui (cap) (Baradji, 70e), Legrout (Tengue, 62e), Sumo, Ali Nadjim - Coton-Pélagie.

Entraîneur : Frédéric Gonçalves.

SAINT-MAUR : Le Pareux - Micheneau, Hacard (cap), Martins (Pancrate, 87e), Chatelain - Claire (Stefut, 64e), Tchaptchet, Montgénie, Benard - Bourahla, Coutenay (Chanfi, 87e).
Mathelvin
Division régionale
Division régionale
Messages : 83
Enregistré le : 04 mai 2021 23:54

Re: [REVUE DE PRESSE FOOT FÉMININ] pas de commentaires SVP

Message par Mathelvin »

Football - D2F : les Havraises subissent leur premier revers contre le RC Lens

Jusqu’ici invaincues après cinq journées, les joueuses de Frédéric Gonçalves ont chuté pour la première fois de la saison, dimanche 17 octobre 2021, sur la pelouse du RC Lens (3-1). Un premier coup d’arrêt pour les Ciel et Marine, qui ne sont plus en tête du championnat.

Malgré une réduction de l’écart par l’intermédiaire de Kelsey Araujo, les Havraises ont chuté pour la première fois en championnat

Leader invaincu avec un seul partage des points pour quatre succès, le HAC a dû s’incliner à Arras, face à des Lensoises qui en ont profité pour déloquer leur compteur en obtenant leur première victoire.

Tout se joua en première période dans cette rencontre. Les Normandes commençaient mieux la rencontre, disputée sur une pelouse indigne de ce nom. Le poteau sauva Marion Mancion, la gardienne artésienne sur une reprise de Nora Coton-Pélagie. Les Ciel et Marine ne le savaient pas encore, mais elles venaient de laisser passer leur chance. Car les Lensoises, qui étaient jusque-là peu menaçantes et souvent prises au piège du hors-jeu, allaient trouver le chemin des filets une première fois par Namnata Traoré, bien servie par Amélie Coquet (1-0, 19e). Sur leur lancée, elles inscrivaient même un deuxième but, sur cette tête de Mama Diop, avec une nouvelle fois Amélie Coquet à la baguette (2-0, 26e).

Un manque d’efficacité offensive

Les Havraises réagissaient instantanément. Moins de deux minutes plus tard, Kelsey Araujo prenait de vitesse les deux défenseures centrales et trouvait le chemin des filets, permettant au HAC de réduire l’écart (2-1, 27e). De quoi redonner espoir au leader. Mais les joueuses de Frédéric Gonçalves allaient à nouveau se faire surprendre sur une merveille de coup franc excentré côté droit botté parfaitement par Emma Smaali (3-1, 34e).

Les Ciel et Marine tentaient de se refaire. Elles mirent de suite en application leurs bonnes intentions mais se heurtaient à une défense lensoise bien en place et une gardienne impeccable. Ni Nora Coton-Pélagie, ni Kelsey Araujo, ni Nadjma Ali Nadjim, ni Nor Mustafa, entrée en jeu durant la seconde période, ne réussirent dans leur entreprise. Ce n’était pourtant pas faute d’essayer. Elles demeuraient toutefois sous la menace d’un quatrième but artésien. Mais jusqu’au bout des quatre minutes de temps additionnel, personne n’allait trouver le chemin des filets. Les supporters lensois pouvaient exulter, ils avaient assisté à un excellent match.

La déception était de mise dans les rangs havrais, à l’instant de l’entraîneur havrais, Frédéric Gonçalves, qui regrettait le manque d’efficacité de ses joueuses. « Il faut croire que les Lensoises ont disputé le match de leur vie… À 0-0, nous nous procurons deux occasions franches qui auraient peut-être tout changé. Au lieu de cela, nous nous faisons punir. Toute l’équipe est déçue, nous payons le prix fort. Il y avait de la fatigue de notre côté. Bravo aux Lensoises, qui ont réalisé un bon match. »

À Arras, RC Lens bat le HAC 3 à 1 (3-1)
Arbitre : Mme Gerbel.

Buts pour Lens : Traoré (19e), Diop (26e), Smaali (34e) ; pour le HAC : Araujo (27e).

RC Lens : Mancion - Proniez, Legrand, Smaali, Butor, Boquet, Gavory, Cousin (Wong, 63e), Coquet (Lefevre, 78e), Traoré (Thivillon, 83e) Diop.

Entraîneure : Sarah M’Barek.

LE HAVRE AC : Pinguet - Sahraoui, Sotier (Tengue, 86e), Davis, Hoarau - Sumo, Enguehard, Koui (cap) (Legrout, 61e) - Araujo, Coton-Pélagie, Ali Nadjim (Mustafa, 74e).
Répondre