[REVUE DE PRESSE] pas de commentaire, svp !

Forum infohac.com - Réagissez sur les résultats et sur l'actualité du Havre Athletic Club, venez discuter HAC et Football entre supporters et participer aux débats, sondages, coups de gueule...
Mathelvin
National 3
National 3
Messages : 237
Enregistré le : 04 mai 2021 23:54

Re: [REVUE DE PRESSE] pas de commentaire, svp !

Message par Mathelvin »

Football – Ligue 2 : le HAC sur la piste du meilleur joueur et meilleur buteur de National

En lice ce vendredi soir dans la quête du titre de meilleur buteur de National, le Concarnois Fahd El Khoumisti, déjà détenteur du trophée de meilleur joueur de la division, pourrait prochainement rejoindre les rangs du Havre AC.

Fahd El Khoumisti, un attaquant qui pourrait prochainement passer de Concarneau (Nat) au Havre AC

Paul Le Guen a peut-être déjà trouvé l’attaquant recherché. Et celui-ci arriverait droit de National, de Concarneau plus précisément, club avec lequel il se prépare à ponctuer une saison quasi parfaite.

A 28 ans, Fahd El Khoumisti, arrivé dans le Finistère en janvier 2021, semble en effet avoir changé de dimension, crédité de dix-neuf buts, avant l’ultime journée (ce vendredi soir), et récemment élu, par les entraîneurs et capitaines de National, meilleur joueur de la division. Et ce, à une très large majorité.

Courte expérience en Ligue 2

Le natif de Mamers (72), notamment passé par la « B » du PSG (13 buts en 19 matches de N2, 2017-18), pourrait ainsi renouer avec cette Ligue 2 qu’il avait côtoyée en 2018-19 sous les couleurs de l’US Orléans (15 matches, 2 buts, 2 passes), une expérience gâchée par des relations compliquées avec Didier Ollé-Nicolle, alors entraîneur de l’USO.

Arrivé à Concarneau il y a un an et demi pour se relancer, El Khoumisti, doté d’une image impeccable, a cette saison longtemps porté les Finistériens vers l’espoir d’une accession en Ligue 2, avant que le rêve ne puisse devenir réalité.
Mathelvin
National 3
National 3
Messages : 237
Enregistré le : 04 mai 2021 23:54

Re: [REVUE DE PRESSE] pas de commentaire, svp !

Message par Mathelvin »

Football - Ligue 2 : dernier acte pour le HAC d’une saison sans passion

Terminus pour le Havre AC ce samedi 14 mai 2022 à Guingamp, pour l’ultime journée d’une saison, la treizième de rang en Ligue 2, durant laquelle l’encéphalogramme n’aura laissé deviner que bien peu de reliefs.

Pierre Gibaud, dont le contrat arrive à terme, disputera ce samedi soir a priori son dernier match en faveur du HAC. Le défenseur havrais a rejeté la proposition d’une année supplémentaire

Au moment de virer sur la phase retour, quelques frissons se firent tout de même sentir. De retour d’Auxerre, d’un succès acquis au terme du match le plus abouti de la phase aller (3-2), voire de la saison, un seul point séparait le HAC du Top 5. Un point, à mi-championnat.

Cela promettait dix-neuf dernières journées palpitantes. Cela ne laissait en aucun cas deviner que les Ciel et Marine n’en avaient déjà plus sous la semelle, qu’ils signeraient un parcours retour tout juste digne d’un barragiste, version relégation en National. Au seuil de cette dernière journée, avec cette étape en terre guingampaise, les hommes de Paul Le Guen n’ont en effet gratté depuis début janvier que dix-huit de leurs cinquante points. Une chute vertigineuse.

« Je comprends qu’il y ait une impatience »

Sans verser dans le catastrophisme, force est de reconnaître que l’intérêt autour des Ciel et Marine s’est trop rapidement consumé. Que la passion se dissipe. Que l’engouement est en sommeil. Que… En clair qu’il est urgent d’agir, urgent d’envoyer un message suffisamment fort afin de remobiliser les troupes, à l’intérieur comme à l’extérieur du club. « Je comprends qu’il y ait une impatience. Mais nous ne maîtrisons pas tout, confie Le Guen. Et ne croyez pas qu’ailleurs, tout va plus vite. »

Mais ailleurs, peut-être le recrutement sera-t-il moins épais qu’au HAC. Peut-être les attentes autour du club sont moindres. Le club doyen, lui, se doit de retrouver du peps, de la vie, s’extraire de ce groupe d’anonymes trop rapidement éliminés de la quête du Graal. Accession ou pas, au moins que celle-ci fasse rêver le plus longtemps possible. À moins qu’à l’occasion de l’exercice 2022-23, annoncé comme celui de tous les dangers (4 descentes en National), le maintien ne soit le seul objectif.

Mais avant de basculer, une dernière affaire courante est à expédier, face à des Guingampais assurés de la sixième place et décidés à finir pied au plancher, en témoigne cette moyenne de deux buts inscrits par match lors des huit dernières journées, ses quatre succès (pour 1 nul) à l’occasion des cinq dernières échéances. Quand les Ciel et Marine, eux, tenteront de ne pas boucler la boucle sur une série de quatre défaites.

Des Ciel et Marine parmi lesquels Fofana (sur le banc), Baldé, Gibaud (voir ci-dessous), Cornette et Abline effectueront leur dernière apparition, alors qu’au sein des « 18 » retenus pour cette 38e journée, le suspense reste intact quant à l’avenir de Bonnet, vis-à-vis duquel une décision sera prise plus tard, de Mbemba, que le club ne retiendra pas en cas d’offre venue d’ailleurs, de Gomes, mais aussi des jeunes Touré, A. Ba et Richardson, appelés cet été à faire l’objet d’un transfert en faveur d’un club bien plus huppé.

EA Guingamp - Le Havre AC, ce samedi 14 mai 2022, à 19 heures, au stade de Roudourou

Arbitre : M. Delerue.

Absents à Guingamp : Eboa Eboa, Lemonnier, Camara, Abi (blessés), Phaeton (choix) ; au HAC : Mayembo, Abdelli, Thiaré, Lekhal, Fontaine, Ben Mohamed, Boura (blessés), Casimir (choix).

GUINGAMP : 16. Basilio - 27. Sivis, 34. Riou, 2. Roux, 22. Quemper - 21. Merghem, 7. E.-H. Ba, 10. M’Changama (cap), 29. Livolant – 13. Gomis, 9. Pierrot.

Remplaçants : 1. Youfeigane (g), 3. Bilingi, 18. Diarra, 6. Muyumba, 28. Barthelmé, 33. Le Normand, 20. Cathline.

Entraîneur : Stéphane Dumont.

HAC : 1. Gorgelin - 4. Baldé, 29. Sangante, 27. Gibaud, 2. Wahib - 17. Bonnet (cap), 26. Wam, 24. Richardson - 11. Cornette - 12. Abline, 25. P.I. Ba.

Remplaçants : 30. Fofana (g), 6. Touré, 18. Mbemba, 15. A. Ba, 10. Alioui, 28. Mahmoud, 21. Gomes.

Entraîneur : Paul Le Guen.

Gibaud rejette l’offre du HAC

Paul Le Guen est sur le point de perdre l’un de ses « soldats », l’un des joueurs les plus fiables, guide d’une défense qui s’est régulièrement inscrite comme la plus jeune du championnat. Pierre Gibaud, trente-trois matches au compteur, auxquels s’ajoutent les trente-cinq apparitions de la saison passée, se prépare en effet à quitter la Porte Océane, deux ans après son arrivée de Grenoble.

L’offre d’une saison supplémentaire, « assortie d’une revalorisation salariale », précise l’entraîneur havrais, ne l’a donc pas convaincu. Quand à 34 ans, Gibaud aurait aimé pouvoir sécuriser son avenir, et sa fin de sa carrière, via un contrat de deux saisons, Paul Le Guen, lui, estimait risqué d’étirer l’association entre le joueur et le HAC jusqu’en 2024.

Un désaccord qui, sauf retournement de situation, met fin à l’aventure d’un défenseur qui disputera à Guingamp son 238e match en Ligue 2. Sans doute pas le dernier, puisque son nom circule déjà du côté de Laval, promu en L2. Laval, sa ville natale, le Stade Lavallois, son club formateur.
Mathelvin
National 3
National 3
Messages : 237
Enregistré le : 04 mai 2021 23:54

Re: [REVUE DE PRESSE] pas de commentaire, svp !

Message par Mathelvin »

Football - Ligue 2 : Allez, bonnes vacances le HAC...

Tombés à Guingamp, samedi 14 mai 2022, les Ciel et Marine bouclent la saison sur une quatrième défaite à la suite et une bien modeste huitième place, à dix-huit points du Top 5.

Pour ce qui était, peut-être, la dernière en Ciel et Marine d’Alexandre Bonnet, le HAC s’est une nouvelle fois incliné, cette fois au Roudourou.

Au moins, personne au sein du Havre AC n’osera s’appuyer sur la dynamique de cette fin de saison pour basculer sur la prochaine. Parce que cette dynamique n’a vu se succéder que des échecs, quatre à la suite… Pour un bilan de cinquante points au total, soit trois de plus que la saison passée.

Bilan auquel il s’agit néanmoins d’associer une phase retour tout simplement catastrophique, avec seulement dix-huit unités grattées sur les cinquante-sept qu’il y avait à piocher. Seuls les « cancres » de la division que sont Nancy et Dunkerque, les relégués, QRM, le barragiste, et Rodez, menacé jusqu’au bout, ont fait pire. Et c’est sur cette deuxième partie de championnat, indigne, qu’il faudra au staff technique et aux dirigeants se pencher afin d’éviter d’être trop près du mur en 2022-23.

Parce que des morceaux à recoller, des secteurs de jeu à renforcer, il y en a, et beaucoup. Alors bien évidemment, le revers concédé à Guingamp, dans un stade en fête, dans une ambiance qui démontre que le club et ses fans ne font qu’un, restera anecdotique. Avec un dernier regret tout de même, celui de ne pas avoir su conserver plus longtemps l’avantage d’une ouverture du score signée du… Guingampais Baptiste Roux d’un « csc » (31e). Sept minutes plus tard, d’un magnifique coup franc, Youssouf M’Changama remettait en effet l’EAG et le HAC dos-à-dos (38e). Avant que Mehdi Merghem, d’une frappe majuscule décochée à l’extérieur de la surface, n’offre le succès à l’En Avant (77e).

Alors le Kop du Roudourou a ovationné les siens après le coup de sifflet final, Stéphane Dumont, l’entraîneur guingampais, eut lui aussi le droit à son chant. Un moment de partage, un vrai. Quel contraste avec la dernière au Stade Océane une semaine plus tôt !

Encore un triste record

Les Ciel et Marine, eux, à l’exception de Mathieu Gorgelin, n’ont guère daigné s’approcher à moins de trente mètres des quelques supporters venus les soutenir une dernière fois. Une image qui en dit si long… D’une tristesse comme le fut cette saison dénuée d’émotions. Une de plus. Comme une âme qui s’est perdue dans les méandres d’un club qui ne cesse de bricoler, quand un projet, du moins quelques indices autour de celui-ci, aurait dû voir le jour en même temps que s’installait sur le banc Paul Le Guen, à l’été 2019. Mais rien ne s’est passé, le recrutement, hormis les prêts, n’a jamais renforcé la moindre ligne.

Et en termes de jeu, l’ennui a bien trop souvent pris le dessus. Symbole de celui-ci, jamais le HAC n’avait en fin d’exercice présenté un meilleur buteur avec un si faible total de réalisations (6 pour Abline et Cornette), battant ainsi le « record » en date de… la saison passée (Thiaré et Bonnet, 7). Alors, vite, des joueurs, un système et un état d’esprit aptes à assurer un minimum de spectacle ! Et il n’y a pas de temps à perdre. Le 24 juin marquera la reprise, soit cinq semaines avant le coup d’envoi du championnat. Il faudra au HAC être en ordre de marche, ou il tremblera dès l’été.

Les notes du HAC :

Gorgelin (5), Baldé (5), Sangante (5), Gibaud (5), Wahib (5), Bonnet (5), Wam (5), Mbemba (4), Cornette (4,5), Abline (5), P.I. Ba (4).

À Guingamp, Guingamp bat le HAC 2 à 1 (1-1)
Arbitre : M. Delerue. Spectateurs : 11 834.

Buts pour Guingamp : M’Changama (38e), Merghem (77e) ; pour le HAC : Roux (32e, c.s.c.).

GUINGAMP : Basilio - Sivis (Bilingui, 70e), Riou, Roux (Barthelmé, 80e), Quemper - Merghem, E.-H. Ba (Muyumba, 70e), M’Changama (cap) (S. Diarra, 89e), Livolant - Y. Gomis (Cathline, 89e), Pierrot.

Entraîneur : Stéphane Dumont.

HAC : Gorgelin - Baldé, Sangante, Gibaud, Wahib - Bonnet (cap), Wam (Richardson, 81e), Mbemba (A. Ba, 69e) - Cornette (Alioui, 69e) - Abline, P.I. Ba (Gomes, 81e).

Entraîneur : Paul Le Guen.

Le Guen : « Certains auront des regrets, moi, je n’en ai pas »

Paul Le Guen (entraîneur du HAC) : « Ce match ressemble aux deux précédents, on mène au score et on se fait reprendre. Mais il n’y a pas de hasard. En début de saison, nous étions solides, on a bâti notre parcours aller sur cette solidité. On l’avait beaucoup travaillée, ça nous a permis de prendre de l’air, pour s’en sortir, c’était indispensable. Mais on n’a pas la mentalité pour arracher des résultats. Quant au bilan ? Certains auront des regrets, moi, je n’en ai pas. J’ai vécu les choses de l’intérieur. Oui, quand on a joué Ajaccio (0-1, 18e j.) et Sochaux (0-1, 20e j.), on a raté des opportunités. Mais je vous assure qu’il y a un soulagement, car je suis sûr que ça aurait pu partir de travers sans une bonne attitude sur les deux tiers de la saison. Après, regardez ce soir. Sur les dix-huit joueurs, il y en a quatorze qui ne seront plus là la saison prochaine. Ce n’est pas une excuse, on fait des choix, il y a un renouvellement nécessaire, mais c’est difficile d’obtenir un engagement total lorsque les joueurs ont un peu la tête ailleurs. Enfin, sur le public de Guingamp, eh bien ça donne envie de renouer une bonne relation avec le nôtre. »
Mathelvin
National 3
National 3
Messages : 237
Enregistré le : 04 mai 2021 23:54

Re: [REVUE DE PRESSE] pas de commentaire, svp !

Message par Mathelvin »

Football - Ligue 2 : au HAC, quelques Tops et des Flops

Huitièmes au terme d’une saison ponctuée samedi 14 mai 2022 à Guingamp d’un quatrième revers à la suite, les Ciel et Marine n’ont guère déchaîné la passion.

Contraste entre la saison d’Arouna Sangante (à gauche), révélation de la saison, et celle de Nolan Mbemba, insipide

Retour sur la saison des hommes de Paul Le Guen, un entraîneur qui peine à refaire du Havre AC un sérieux outsider.

Les tops

Honneur à celui qui a laissé la feuille de stats la plus épaisse. On nommera Quentin Cornette. Six buts, soit un statut de co-meilleur buteur, et six passes décisives, soit le meilleur passeur. Pisté par Dijon, Auxerre et Bastia, l’ex-Amiénois partira très certainement avec le sentiment du devoir accompli, même si son apport dans le jeu n’a eu de cesse de rester modeste.

En revanche, Matthis Abline (19 ans), lui, a démontré en une demi-saison qu’il disposait déjà de toutes les qualités. Avec six buts au compteur, l’attaquant prêté par le Stade Rennais a dévoilé une intelligence, une puissance, une audace et une efficacité qui font de lui un attaquant pas comme les autres.

Parmi les Tops, impossible de passer à côté de Yahia Fofana. S’il n’a pas signé une deuxième partie de saison monstrueuse, le futur angevin a mis, à lui tout seul, quelques précieux points au chaud lors de la phase aller, pour ses débuts en Ligue 2. Arrivé tout droit des U19 du PSG, en prêt, Thierno Baldé a profité de cette saison pour se faire un nom. Le latéral droit n’a peut-être aucun avenir à Paris, mais en Ligue 1, une place l’attend très certainement. Cette division que retrouvera le Lensois Ismaël Boura, lui aussi prêté, auteur d’une première partie de saison pleine de punch, avant d’être freiné par de nombreux pépins physiques.

Freiné, Arouna Sangante ne l’a jamais été. Si sur la ligne de départ, il ne se présentait pas comme le plus talentueux des néophytes, son sérieux, sa rigueur et sa hargne l’ont propulsé au rang de révélation de la saison. Sa place au cœur de la défense ne fait ainsi plus débat. Lui qui a souvent côtoyé Pierre Gibaud en charnière, auteur d’une saison solide, sans réel accroc.

Une régularité qui ne restera pas accolée aux prestations d’Amir Richardson, discret lors de la phase retour, mais réellement brillant jusqu’à la trêve hivernale, et ce pour sa première saison à ce niveau. Eux ne découvraient pas ce championnat, mais dans le décor, ils ont été à la hauteur, on nommera Alexandre Bonnet, remplaçant durant des mois, comme la saison passée, pour finir titulaire, comme la saison dernière, et Himad Abdelli, dont l’hiver et le printemps réussis ont suffi à faire de lui un joueur recruté par Angers. Isaak Touré, promis à un départ imminent, a quant à lui laissé filtrer des qualités hors normes, même lorsqu’il fut contraint d’endosser le rôle de latéral gauche.

Les flops

Le premier « Flop » sera décerné à Paul Le Guen. En trois saisons sur le banc, jamais il n’aura permis au Havre AC de franchir un palier. Quand ses deux prédécesseurs, Bob Bradley et Oswald Tanchot, ont été à la tête d’un effectif qui offrit quelques belles vibrations, comme cette montée qui se défila pour un but seulement (2016), ou encore ce tour de play-offs perdu à Ajaccio (2018), lui semble se contenter de peu.

À l’image de cette saison, qui ne lui laissera aucun regret, alors qu’il était attendu du cinquième entraîneur de l’ère Volpe qu’il fasse progresser un groupe toujours en course à la trêve. Mais ce même groupe s’est écroulé. Beaucoup de joueurs arrivaient en fin de contrat, avaient la tête ailleurs ? Oui ! Mais il en va de la responsabilité du manager qu’il est, et de sa direction, d’associer les acteurs à un projet. Quant au mental, qu’il a jugé trop faible afin de s’accrocher au Top 5, peut-être était-ce également à lui de le changer.

Sur le pré, les flops ont également été nombreux. En lice, on retrouve tout d’abord Nolan Mbemba. La deuxième saison de l’ex-Rémois a ressemblé à la première : insipide. Suit Ayman Ben Mohamed. Si sa saison ne débuta qu’en mars, une fois son genou remis en état, l’ensemble de son œuvre sous le maillot d’un club qu’il a rejoint en 2019 restera énigmatique, qui plus est lorsqu’on parle d’un des plus gros salaires de l’effectif.

Plus surprenant, Victor Lekhal entre lui aussi dans cette catégorie. Le vice-capitaine, sous contrat jusqu’en 2023, peine à cacher sa lassitude. Cette saison, il fut bien trop loin du niveau qui est le sien. Seul un départ serait en mesure de le relancer. Ce départ acté pour Jean-Pascal Fontaine, annoncé de retour à La Réunion, plus précisément à la Saint-Pierroise, au terme de sa « saison de trop ». Et ça s’est vu. Flop également, Abdoullah Ba. Révélation de l’automne et du printemps 2021, il a tout simplement disparu des radars. S’est-il cru déjà arrivé, déjà couché sur les tablettes des grands de France ou d’Europe ? Possible. Rappelons qu’il n’a pas encore 19 ans.

Avec lui, les jeunes Ylan Gomes (19 ans), Josué Casimir (20 ans) et Elies Mahmoud (21 ans) ont également traversé la saison dans l’anonymat. Ce trou noir duquel se devront de sortir, et vite, Pape Ibnou Ba (3 buts), recruté en août dernier pour plus d’un million d’euros, mais aussi Nabil Alioui, cinq buts tout de même, mais bien trop effacé lorsque les débats se durcissent.

Ne se prononce pas

Pour eux, rendez-vous la saison prochaine. Parce que celle qui vient de s’écouler n’aura été que douleurs. Appelé à assumer le rôle de patron de la défense, Fernand Mayembo, touché à la cuisse en début puis en fin de saison, n’a ainsi disputé que dix-huit matches. Soit un de moins que Jamal Thiaré (4 buts, 5 passes), attaquant numéro 1 sur le papier, longtemps à l’arrêt en raison d’un genou capricieux. Pour Mathieu Gorgelin (3 matches), c’est une blessure à l’épaule qui l’a écarté des terrains durant plusieurs mois, l’obligeant à remiser ses gants de numéro 1, ceux qu’il retrouvera à la reprise (le 24 juin).
Mathelvin
National 3
National 3
Messages : 237
Enregistré le : 04 mai 2021 23:54

Re: [REVUE DE PRESSE] pas de commentaire, svp !

Message par Mathelvin »

Football – Ligue 2 : quel visage pour le HAC la saison prochaine ?

En l’état, dix-sept joueurs pourraient prendre leurs distances avec le Havre AC. Quel visage dévoilera donc le club doyen au matin du 24 juin, date de la reprise de l’entraînement, et surtout le 30 juillet, jour de l’ouverture du championnat ?

Pour Paul Le Guen, l’intersaison s’annonce comme un défi aussi passionnant qu’exigeant

Ligne par ligne le point sur le vide que laisseront les joueurs promis à un départ, et les indispensables renforts. Avec à l’esprit, la perspective d’une saison annoncée plus dangereuse qu’excitante pour de nombreuses écuries, un exercice qui n’offrira que deux accessions, d’où disparaîtront momentanément play-offs, et au terme duquel quatre formations tomberont en National. Pour le HAC, le temps est déjà compté.

Derrière Gorgelin, une feuille blanche

Yahia Fofana déjà sur la route d’Angers, Mathieu Gorgelin, sous contrat jusqu’en 2025, retrouvera ainsi les gants du numéro 1. Mais quelles seront ses doublures ? Le numéro 2 désigné, à savoir Mohamed Koné (20 ans), ne semble toujours pas avoir accepté la proposition transmise, celle de parapher son premier contrat avec un club qu’il a rejoint il y a deux ans en provenance de Torcy (77). Cela agace Paul Le Guen depuis plusieurs semaines déjà, sans que le dossier n’évolue.

Il n’est donc pas à exclure qu’il faille au HAC recruter deux gardiens. Sauf à ce que le rôle de numéro 3 ne revienne à l’un des espoirs de la Cavée, Arsène Courel (18 ans) ou Azamat Uriev (18 ans), deux enfants du Havre. « PLG » les estime certes encore un peu « verts », mais la probabilité qu’il fasse appel au nº3 en cours de saison reste faible.

Une défense sans ailes

À droite, Thierno Baldé, prêté par le PSG, a signé une saison si aboutie que l’espoir de le voir rempiler pour an s’est rapidement évaporé. En France comme à l’étranger son potentiel a interpellé. Sur son côté, il laisse un trou béant. Là où le jeune Saël N’Séké (17 ans) se présentera comme une option, derrière un homme d’expérience.

À gauche, Ismaël Boura, prêté par Lens, disparaît également du paysage, à moins que Paul Le Guen ne parvienne à négocier un nouveau prêt. Et là aussi, le besoin est grand. Certes, Abdelwahed Wahib, préféré au partant Ayman Ben Mohamed, a fini honnêtement la saison, mais le Marocain ne semble pas encore taillé pour un premier rôle. Là aussi, il s’agira de viser juste.

Enfin, dans l’axe, le départ de Pierre Gibaud et le probable transfert d’Isaak Touré (Marseille, Lyon, Allemagne) ne peuvent être compensés par l’arrivée au sein du groupe pro du très jeune Yoni Gomis (16 ans). En l’état, la charnière est donc promise au seul duo Mayembo-Sangante. Bien trop court pour traverser la saison.

Au milieu, permis de reconstruire

Himad Abdelli pris dans les filets d’Angers, Jean-Pascal Fontaine de retour à La Réunion, Amir Richardson et Abdoullah Ba sollicités, Alexandre Bonnet et Quentin Cornette partis en vacances sans même savoir si le club entend leur faire parvenir une proposition concrète, Elies Mahmoud incité à prendre son envol loin du Havre, Nolan Mbemba non retenu par le club en cas d’offre venue d’ailleurs… Qu’il soit en version défensive, ou offensive, l’entrejeu perd, ou perdra prochainement, nombre de ses forces vives.

À ce jour, seuls Aristide Wam et Victor Lekhal sont annoncés le 24 juin, même s’il n’est pas à exclure que les transferts de Richardson et de A. Ba, indispensables pour équilibrer les comptes – un déficit de 9 M€ est à combler – ne soient pas encore actés au jour de la reprise. Au milieu, là où le Havre AC aimerait accueillir le très convoité capitaine guingampais Youssouf M’Changama (31 ans), libre mais au salaire conséquent (environ 25 000 euros mensuels), nombre de places restent donc libres.

En attaque, il faut que ça bouge

Les Ciel et Marine ont mis un terme à une deuxième saison de rang marquée par un rendement offensif quelconque (13e attaque, 38 buts) et une efficacité à domicile, déjà famélique en 2020-21 (16 buts au Stade Océane), tout simplement squelettique (17 buts). Et l’un de leurs co-meilleurs buteurs, Matthis Abline (6 buts), retourne à Rennes, d’où il était arrivé, en prêt, au mois de janvier. Un départ qui pourrait également concerner Josué Casimir et Ylan Gomes, pour lesquels la Ligue 2 semble encore bien trop large.

Alors sur quelles « gâchettes » peut encore compter, en l’état, l’entraîneur havrais. Sur Jamal Thiaré, dont le genou, celui qui l’a contraint à un arrêt total de quatre mois, laisse toujours planer une inquiétude, sur Pape Ibnou Ba, crédité de trois buts seulement en trente apparitions (14 titularisations) et appelé d’urgence à se remettre dans le sens de la marche, et sur Nabil Alioui, excentré gauche que Le Guen aime parfois à aligner en pointe, certes auteur de cinq buts, mais loin du niveau attendu.

Le HAC doit donc dénicher l’homme, ou les hommes, capables de redonner un peu d’épaisseur à la ligne d’attaque. Pour cela, une piste mène droit vers le Concarnois Fahd El Khoumisti (28 ans), deuxième meilleur buteur de National avec vingt réalisations et récemment élu meilleur joueur de la division. À noter enfin, toujours en pointe, la promotion au sein de l’effectif professionnel des jeunes Steve Ngoura (17 ans) et Elysée Logbo (18 ans).
Mathelvin
National 3
National 3
Messages : 237
Enregistré le : 04 mai 2021 23:54

Re: [REVUE DE PRESSE] pas de commentaire, svp !

Message par Mathelvin »

Football - Ligue 2 : le HAC va signer Djamal Moussadek

Le Havre AC se prépare à officialiser sa première recrue, en la personne de Djamal Moussadek, défenseur central en provenance de National, et plus précisément du Mans.

Djamal Moussadek (n°34), un défenseur de 20 ans évoluant au Mans, est sur la route du Havre AC

Depuis ce matin du jeudi 19 mai 2022, le bruit circule sur les réseaux sociaux. Ou quand le Havre AC, d’où part Pierre Gibaud et d’où se prépare à s’éloigner Isaak Touré, est sur le point de boucler le dossier du défenseur central recherché. Et c’est en National que celui-ci a été pioché, au Mans très exactement, dixième de la division, via un contact pris avec un axial de 20 ans, un certain Djamal Moussadek.

Et très certainement dans les heures à venir paraphera-t-il son tout premier contrat professionnel en faveur du HAC, lui qui a effectué ses débuts en National en septembre 2021, pour un total de quinze titularisations sous les ordres du Brésilien et ex-Lyonnais Cris, pour lequel le poste de défenseur n’a aucun secret.

Quinze matches qui ont donc suffi à susciter l’intérêt de certaines écuries de Ligue 1 et de Ligue 2, à commencer par Monaco, à travers une signature qui aurait été assortie d’un prêt dans la foulée, mais aussi Angers, Saint-Étienne et Auxerre, pour ne citer que ces clubs.

Le fils d’un ancien de la Cavée

« C’est un défenseur qui sent le foot, technique », estime l’un de nos confrères de Ouest-France Le Mans. « Il dégage déjà la maturité d’un patron », enchérit un autre de nos confrères, de la Tribune Mancelle cette fois. Un défenseur qui a en outre un lien fort avec Le Havre, le HAC, puisqu’il n’est autre que le fils de Parfait Medou-Otye (45 ans), formé à la Cavée Verte, passé par Le Mans, puis Morton (Eco) et Kidderminster (Ang).

Dans les prochaines heures, ou prochains jours, les dirigeants havrais devraient ainsi officialiser l’arrivée de ce défenseur central, poste où évoluait également son père, la première pierre d’un mercato d’été qui pourrait s’accélérer via la signature espérée par le staff technique de l’attaquant concarnois Fahd El Khoumisti (28 ans), vingt buts cette saison en National. Quant à celle du Guingampais Youssouf M’Changama, piste que nous évoquions dans un précédent sujet, sans doute sera-t-elle difficile à suivre.

Selon quelques échos, à bientôt 32 ans, le capitaine de l’EAG, libre, souhaiterait en effet parapher un juteux contrat, au point de ne pas exclure un départ pour l’un des championnats du Golfe. Financièrement, et sauf surprise, la partie s’annonce ainsi injouable pour la direction du club doyen.

Fofana et Abline avec les Bleuets

Les futurs ex-Havrais que sont Yahia Fofana, recruté par Angers, et Matthis Abline, de retour de prêt au Stade Rennais, ont été appelés pour la première fois en équipe de France Espoirs, dirigée par Sylvain Ripoll. Les deux joueurs participeront ainsi à trois rencontres comptant pour la qualification à l’Euro 2023, face à la Serbie le 2 juin à Grenoble, en Arménie le 6 juin, avant d’affronter l’Ukraine le 9 juin à Istanbul (Tur).
Répondre