LFP / DNCG - Décisions, Actualités ...

Forum infohac.com - Réagissez sur les résultats et sur l'actualité du Havre Athletic Club, venez discuter HAC et Football entre supporters et participer aux débats, sondages, coups de gueule...
Avatar du membre
mHACcauv
Ligue 2
Ligue 2
Messages : 1031
Enregistré le : 04 mai 2021 21:26

Re: LFP / DNCG - Décisions, Actualités ...

Message par mHACcauv »

Forcément que ceux sont les garanties de VV, et faut aussi reconnaitre que le club a fait du balais dans les contrats.

Ensuite, concernant les clubs qui ne passent pas et qui finalement passent en 2ème instance, c'est parce qu'ils ont pris en compte les préconisations de la 1ère instance ! c'est aussi le but du premier passage devant la commission.

Après, cette année, est ce que la DNCG a eu des obligations d'être moins ferme concernant les comptes ??
Avatar du membre
mHACcauv
Ligue 2
Ligue 2
Messages : 1031
Enregistré le : 04 mai 2021 21:26

Re: LFP / DNCG - Décisions, Actualités ...

Message par mHACcauv »

Avatar du membre
Rodjor
National 2
National 2
Messages : 486
Enregistré le : 05 mai 2021 18:59

Re: LFP / DNCG - Décisions, Actualités ...

Message par Rodjor »

Je ne suis pas superstitieux ça porte malheur.
Avatar du membre
mHACcauv
Ligue 2
Ligue 2
Messages : 1031
Enregistré le : 04 mai 2021 21:26

Re: LFP / DNCG - Décisions, Actualités ...

Message par mHACcauv »

Problème, c'est pas eux qui décident !
Avatar du membre
Morisse
Division régionale
Division régionale
Messages : 71
Enregistré le : 08 mai 2021 18:53

Re: LFP / DNCG - Décisions, Actualités ...

Message par Morisse »

T'es un bon toi, en fin de compte tu as mis un message qui ne sert à rien.
Avatar du membre
mHACcauv
Ligue 2
Ligue 2
Messages : 1031
Enregistré le : 04 mai 2021 21:26

Re: LFP / DNCG - Décisions, Actualités ...

Message par mHACcauv »

Morisse a écrit : 01 déc. 2021 15:51 T'es un bon toi, en fin de compte tu as mis un message qui ne sert à rien.
Si ca t'intéresse pas, tu ne lis pas ...

Encore une fois, il faut justifier, sur ce topic, les messages postés ?

Je me retiens de dire ce que je pense de ton post !!!
Avatar du membre
Rodjor
National 2
National 2
Messages : 486
Enregistré le : 05 mai 2021 18:59

Re: LFP / DNCG - Décisions, Actualités ...

Message par Rodjor »

mHACcauv a écrit : 02 déc. 2021 13:00 Encore une fois, il faut justifier, sur ce topic les messages postés ?
Mais bien sûr il a raison combien de fois a-t-on lu "Source?", logique sinon c'est la porte ouverte à tous les cancans du coin.
Je ne suis pas superstitieux ça porte malheur.
Avatar du membre
mHACcauv
Ligue 2
Ligue 2
Messages : 1031
Enregistré le : 04 mai 2021 21:26

Re: LFP / DNCG - Décisions, Actualités ...

Message par mHACcauv »

Tu m'excuseras, mais quand on poste un lien, C'EST LA SOURCE !!!

C'est surtout qu'il faut toujours qu'il ramène sa fraise quand je poste un lien !
Avatar du membre
Domcan
National 2
National 2
Messages : 439
Enregistré le : 04 mai 2021 21:35

Re: LFP / DNCG - Décisions, Actualités ...

Message par Domcan »

mHACcauv a écrit : 02 déc. 2021 20:52

C'est surtout qu'il faut toujours qu'il ramène sa fraise quand je poste un lien !
Lol, c'est parce qu'il t'aime bien😆😍,
les gamineries qu'on se fait par moment😆

ps: un pour tous! tous pour un! Allez LE HAC!
Avatar du membre
mHACcauv
Ligue 2
Ligue 2
Messages : 1031
Enregistré le : 04 mai 2021 21:26

Re: LFP / DNCG - Décisions, Actualités ...

Message par mHACcauv »

Ligue 2 à 18 clubs : un accord pas si consensuel

C'est quand même incroyable que dans cette histoire, les Présidents de clubs auraient pris, à la majorité, la décision de passer à 18, alors que la majorité des acteurs (Joueurs, entraineurs ...) étaient contre !

A t on une idée de ce qu'a voté Volpe ?
De ce qu'en pense PLG ?
KrozArMor76
National 2
National 2
Messages : 527
Enregistré le : 24 mai 2021 14:11

Re: LFP / DNCG - Décisions, Actualités ...

Message par KrozArMor76 »

C'est un peu plus que réduire le championnat à 18 clubs, derrière y'a aussi une volonté de réformer les championnats amateurs avec, entre autre, la création d'une L3 professionnelle :

https://www.footamateur.fr/la-ligue-2-a ... nationaux/
KrozArMor76
National 2
National 2
Messages : 527
Enregistré le : 24 mai 2021 14:11

Re: LFP / DNCG - Décisions, Actualités ...

Message par KrozArMor76 »

https://www.lequipe.fr/Football/Actuali ... ir/1305293

J'ai pas lu le rapport pour savoir toutes les propositions des députés mais le match en clair me parait pas du tout ridicule (et Volpe/Wantiez défendaient l'idée).

Sinon, un article plus complet du monde :

Ligue 1 : match diffusé en clair, garanties financières… les recommandations d’un rapport parlementaire pour « sécuriser et consolider » le football français

La mission parlementaire sur les droits télévisuels, créée après le fiasco Mediapro, soutient notamment la création par la Ligue de football professionnel d’une société commerciale ouverte aux capitaux privés pour exploiter et gérer les droits télévisuels.

C’était il y a un an. Un accord était conclu entre Mediapro et la Ligue de football professionnel (LFP) actant la « sortie » du paysage footballistique français du groupe audiovisuel sino-espagnol, exsangue financièrement. Six mois plus tard, en juin 2021, le petit monde hexagonal du ballon rond poussait un relatif ouf de soulagement en confiant, de gré à gré, au groupe américain Amazon le soin de diffuser 80 % des rencontres de la Ligue 1, le championnat national élite, et de la Ligue 2, sur la période 2021-2024.

Mais, au passage, le football français a dû accepter une forte décote de son produit : là où Mediapro s’était engagé à verser 796 millions d’euros par saison pour la Ligue 1, Amazon n’en a offert que 250 millions. Pas de quoi pavoiser. Ni d’assurer totalement l’avenir. Surtout quand un championnat d’un pays voisin, la Liga espagnole, vient par exemple de conclure, lundi 13 décembre, un nouvel accord qui devrait lui assurer 4,95 milliards d’euros de revenus sur cinq ans en droits de diffusion (2022-2027), soit un montant proche du niveau actuel.

Dans ce contexte, « le premier enjeu » pour le football français « est la sécurisation et la consolidation du montant » des droits télévisuels « dans la durée pour donner de la visibilité à l’ensemble des acteurs concernés », relèvent les députés Régis Juanico (Génération. s) et Cédric Roussel (La République en Marche). Les deux parlementaires ont piloté une mission d’information sur « les droits de diffusion audiovisuelle des manifestations sportives », lancée après le crash de Mediapro. Leur rapport a été adopté le 13 décembre.

Une durée de contrat plus longue
Sécuriser et consolider les droits télévisuels passe d’abord par « donner la possibilité aux ligues de pouvoir négocier la commercialisation de leurs droits sur une durée plus longue », avancent les deux députés. Cet allongement de la durée du contrat d’exploitation (ils proposent cinq ans, contre quatre actuellement) favoriserait, selon eux, « une plus grande émulation entre les acheteurs » et permettrait à ceux-ci « d’asseoir une stratégie commerciale plus ambitieuse » la date de retour sur investissement étant « inscrite davantage sur un temps long ».

Une société commerciale pour exploiter et gérer les droits
Dans leur rapport, les deux députés appuient également la création d’une société commerciale chargée d’exploiter et gérer ces droits télévisuels. Celle-ci permettrait de « diversifier les sources de financement » et pourrait être ouverte à des capitaux privés, apportant de nouvelles ressources.

Ce modèle est déjà en vigueur dans d’autres ligues européennes. La LFP s’engage tout juste dans cette voie. Décidée à créer une filiale commerciale, elle a lancé un appel à candidatures pour les investisseurs intéressés. Ceux-ci avaient jusqu’à lundi 13 décembre pour se manifester : la LFP a déclaré, mardi, avoir reçu « une dizaine d’offres indicatives », son objectif étant de choisir un « partenaire minoritaire ».

MM. Juanico et Roussel suggèrent toutefois d’encadrer ce type de structure : les investisseurs privés ne pourraient « détenir plus de 20 % » d’une telle société et « le principe de solidarité entre le sport professionnel et le sport amateur devra être expressément mentionné ».

Un match diffusé gratuitement à chaque journée
Par ailleurs, considérant que « la valeur du football professionnel dépend de l’appétence donnée aux consommateurs », les deux parlementaires plaident pour que, lors de la négociation des droits de télédiffusion, deux lots soient réservés pour la diffusion gratuite d’un match par journée de Ligue 1 et d’extraits-résumés des matchs. Cela « permettrait de soutenir l’exposition du football national », considèrent-ils.

Diversifier les financements
Outre ces mesures de « sécurisation et consolidation » des droits télévisuels, les deux parlementaires insistent tout autant sur la nécessité de « limiter la télédépendance » du football, « qui a explosé depuis une dizaine d’années (48 % des revenus des clubs professionnels », et, par conséquent, de « faire évoluer le modèle économique » du football français.

Ils avancent plusieurs propositions. Comme celle de donner la possibilité aux clubs d’exploiter seuls commercialement les stades où ils évoluent. Ou encore d’instaurer « un crédit d’impôt sur les contrats de partenariat en sport, d’un taux de 20 % dans la limite d’un plafond de 100 000 euros par contrat », ou de pousser à la création de sociétés de financement du sport « sur le modèle des sociétés pour le financement d’œuvres cinématographiques ou audiovisuelles ».

Encadrer les salaires et réguler le nombre de joueurs
Enfin, s’il plaide pour « un accompagnement de l’investissement » des clubs, le rapport de la mission d’information pousse parallèlement à un meilleur encadrement et une meilleure régulation. Cela vaut par exemple pour les salaires, avec la mise en place d’un « salary cap » collectif : il conviendrait de « limiter la masse salariale des clubs français à 60 ou 70 % de leur budget total », avancent les députés.

Cela vaut aussi pour le nombre de joueurs par club : le rapport plaide pour « imposer aux clubs français un plafond de 25 joueurs sous contrat » (contre une moyenne de 36,1 actuellement).
Avatar du membre
Rodjor
National 2
National 2
Messages : 486
Enregistré le : 05 mai 2021 18:59

Re: LFP / DNCG - Décisions, Actualités ...

Message par Rodjor »

Eh bien on a pas fini alors, dès qu'un match va échapper à certains clubs sans scrupules après plusieurs buts, je ne citerais pas de noms, attendons-nous à subir des débordements de toutes sortes.
Je ne suis pas superstitieux ça porte malheur.
Avatar du membre
philippe31
National
National
Messages : 811
Enregistré le : 03 mai 2021 18:47

Re: LFP / DNCG - Décisions, Actualités ...

Message par philippe31 »

KrozArMor76 a écrit : 14 déc. 2021 21:30 https://www.lequipe.fr/Football/Actuali ... ir/1305293

J'ai pas lu le rapport pour savoir toutes les propositions des députés mais le match en clair me parait pas du tout ridicule (et Volpe/Wantiez défendaient l'idée).

Sinon, un article plus complet du monde :

Ligue 1 : match diffusé en clair, garanties financières… les recommandations d’un rapport parlementaire pour « sécuriser et consolider » le football français

La mission parlementaire sur les droits télévisuels, créée après le fiasco Mediapro, soutient notamment la création par la Ligue de football professionnel d’une société commerciale ouverte aux capitaux privés pour exploiter et gérer les droits télévisuels.

C’était il y a un an. Un accord était conclu entre Mediapro et la Ligue de football professionnel (LFP) actant la « sortie » du paysage footballistique français du groupe audiovisuel sino-espagnol, exsangue financièrement. Six mois plus tard, en juin 2021, le petit monde hexagonal du ballon rond poussait un relatif ouf de soulagement en confiant, de gré à gré, au groupe américain Amazon le soin de diffuser 80 % des rencontres de la Ligue 1, le championnat national élite, et de la Ligue 2, sur la période 2021-2024.

Mais, au passage, le football français a dû accepter une forte décote de son produit : là où Mediapro s’était engagé à verser 796 millions d’euros par saison pour la Ligue 1, Amazon n’en a offert que 250 millions. Pas de quoi pavoiser. Ni d’assurer totalement l’avenir. Surtout quand un championnat d’un pays voisin, la Liga espagnole, vient par exemple de conclure, lundi 13 décembre, un nouvel accord qui devrait lui assurer 4,95 milliards d’euros de revenus sur cinq ans en droits de diffusion (2022-2027), soit un montant proche du niveau actuel.

Dans ce contexte, « le premier enjeu » pour le football français « est la sécurisation et la consolidation du montant » des droits télévisuels « dans la durée pour donner de la visibilité à l’ensemble des acteurs concernés », relèvent les députés Régis Juanico (Génération. s) et Cédric Roussel (La République en Marche). Les deux parlementaires ont piloté une mission d’information sur « les droits de diffusion audiovisuelle des manifestations sportives », lancée après le crash de Mediapro. Leur rapport a été adopté le 13 décembre.

Une durée de contrat plus longue
Sécuriser et consolider les droits télévisuels passe d’abord par « donner la possibilité aux ligues de pouvoir négocier la commercialisation de leurs droits sur une durée plus longue », avancent les deux députés. Cet allongement de la durée du contrat d’exploitation (ils proposent cinq ans, contre quatre actuellement) favoriserait, selon eux, « une plus grande émulation entre les acheteurs » et permettrait à ceux-ci « d’asseoir une stratégie commerciale plus ambitieuse » la date de retour sur investissement étant « inscrite davantage sur un temps long ».

Une société commerciale pour exploiter et gérer les droits
Dans leur rapport, les deux députés appuient également la création d’une société commerciale chargée d’exploiter et gérer ces droits télévisuels. Celle-ci permettrait de « diversifier les sources de financement » et pourrait être ouverte à des capitaux privés, apportant de nouvelles ressources.

Ce modèle est déjà en vigueur dans d’autres ligues européennes. La LFP s’engage tout juste dans cette voie. Décidée à créer une filiale commerciale, elle a lancé un appel à candidatures pour les investisseurs intéressés. Ceux-ci avaient jusqu’à lundi 13 décembre pour se manifester : la LFP a déclaré, mardi, avoir reçu « une dizaine d’offres indicatives », son objectif étant de choisir un « partenaire minoritaire ».

MM. Juanico et Roussel suggèrent toutefois d’encadrer ce type de structure : les investisseurs privés ne pourraient « détenir plus de 20 % » d’une telle société et « le principe de solidarité entre le sport professionnel et le sport amateur devra être expressément mentionné ».

Un match diffusé gratuitement à chaque journée
Par ailleurs, considérant que « la valeur du football professionnel dépend de l’appétence donnée aux consommateurs », les deux parlementaires plaident pour que, lors de la négociation des droits de télédiffusion, deux lots soient réservés pour la diffusion gratuite d’un match par journée de Ligue 1 et d’extraits-résumés des matchs. Cela « permettrait de soutenir l’exposition du football national », considèrent-ils.

Diversifier les financements
Outre ces mesures de « sécurisation et consolidation » des droits télévisuels, les deux parlementaires insistent tout autant sur la nécessité de « limiter la télédépendance » du football, « qui a explosé depuis une dizaine d’années (48 % des revenus des clubs professionnels », et, par conséquent, de « faire évoluer le modèle économique » du football français.

Ils avancent plusieurs propositions. Comme celle de donner la possibilité aux clubs d’exploiter seuls commercialement les stades où ils évoluent. Ou encore d’instaurer « un crédit d’impôt sur les contrats de partenariat en sport, d’un taux de 20 % dans la limite d’un plafond de 100 000 euros par contrat », ou de pousser à la création de sociétés de financement du sport « sur le modèle des sociétés pour le financement d’œuvres cinématographiques ou audiovisuelles ».

Encadrer les salaires et réguler le nombre de joueurs
Enfin, s’il plaide pour « un accompagnement de l’investissement » des clubs, le rapport de la mission d’information pousse parallèlement à un meilleur encadrement et une meilleure régulation. Cela vaut par exemple pour les salaires, avec la mise en place d’un « salary cap » collectif : il conviendrait de « limiter la masse salariale des clubs français à 60 ou 70 % de leur budget total », avancent les députés.

Cela vaut aussi pour le nombre de joueurs par club : le rapport plaide pour « imposer aux clubs français un plafond de 25 joueurs sous contrat » (contre une moyenne de 36,1 actuellement).
Alors concernant les droits TV, ce n’est pas du tout ce que j’avais compris...
Amazon n’a qu’une petite partie des droits TV avec 250 M . J’etais Étonne aussi , le reste , c’est Canal ( Même si Leur dirigeant est un peu spécial) qui le récupère avec plus de 300 M et Beinsport pour la Ligue 2.
Ce qui montre qu’Amazon est prêt à investir et se faire de la pub pour récupérer des clients mais pas tant que ça quand même...
Mais si je comprends bien , Amazon diffuse la quasi totalité de la Ligue 1 et de la ligue 2 pour 250 M et c’est ça que la LFP appelle un succès ?
Ce sont vraiment les reines des poires à la Ligue , ou quelque chose m’echappe encore...
Avatar du membre
philippe31
National
National
Messages : 811
Enregistré le : 03 mai 2021 18:47

Re: LFP / DNCG - Décisions, Actualités ...

Message par philippe31 »

Autre décision qui me stupéfie pour la gestion des incidents dans les stades et contre les jets de projectiles sur les joueurs :

A partir de juillet : Interdiction de bouteilles en plastiques dans les stades ...Par contre , pas d’interdIction de stade pour les auteurs de jets de bouteilles !!
Donc ça veut dire que si un spectateur veut manger tranquille avec ses enfants et si quelqu’un a soif ben, ça ne va pas être simple. Et les fauteurs de troubles pourront continuer ?
Et les fumigènes, interdits ou pas ?
Autre chose: En cas d’incident et de blessure d’un joueur, interruption du matche, pourquoi pas mais ça risque de provoquer des incidents encore plus sérieux avec les reactions de ceux qui ń’y seront pour rien
Pas mal Maracineanu, de mieux en mieux , on ouvre grand le parapluie, à ce que je vois ! Il n’y a pas assez de caméras de surveillance dans les stades pour sanctionner les excités ?
Modifié en dernier par philippe31 le 16 déc. 2021 17:45, modifié 1 fois.
KrozArMor76
National 2
National 2
Messages : 527
Enregistré le : 24 mai 2021 14:11

Re: LFP / DNCG - Décisions, Actualités ...

Message par KrozArMor76 »

Les politiques ont pris la main sur certaines décisions car la LFP comme les présidents de clubs passaient plus de temps à parler et se renvoyer les responsabilités qu'à agir. D'une certaine manière c'est la faute à la LFP si les politiques s'en mêlent.
Ces décisions sont par rapport aux différents événements du début saison mais n'est pas sur les différentes problématiques où il existe déjà une réglementation : interdictions de stades pour les auteurs de tels faits, interdiction des fumigènes, ...

dernier cas des fumigènes :
https://www.lavoixdunord.fr/1108259/art ... migenes-le

Après, des réunions supporters, LFP, pouvoir public doivent être provoqué (dans le bon sens du terme bien sûr) pour mettre à plat les problèmes de chacun. C'est ce qui manque le plus je pense. Y'avait des réunions avant Covid et tout a été mis en suspend, mais pas de reprise. Renouer le dialogue est essentiel.
KrozArMor76
National 2
National 2
Messages : 527
Enregistré le : 24 mai 2021 14:11

Re: LFP / DNCG - Décisions, Actualités ...

Message par KrozArMor76 »

philippe31 a écrit : 16 déc. 2021 16:54
KrozArMor76 a écrit : 14 déc. 2021 21:30 https://www.lequipe.fr/Football/Actuali ... ir/1305293

J'ai pas lu le rapport pour savoir toutes les propositions des députés mais le match en clair me parait pas du tout ridicule (et Volpe/Wantiez défendaient l'idée).

Sinon, un article plus complet du monde :

Ligue 1 : match diffusé en clair, garanties financières… les recommandations d’un rapport parlementaire pour « sécuriser et consolider » le football français

La mission parlementaire sur les droits télévisuels, créée après le fiasco Mediapro, soutient notamment la création par la Ligue de football professionnel d’une société commerciale ouverte aux capitaux privés pour exploiter et gérer les droits télévisuels.

C’était il y a un an. Un accord était conclu entre Mediapro et la Ligue de football professionnel (LFP) actant la « sortie » du paysage footballistique français du groupe audiovisuel sino-espagnol, exsangue financièrement. Six mois plus tard, en juin 2021, le petit monde hexagonal du ballon rond poussait un relatif ouf de soulagement en confiant, de gré à gré, au groupe américain Amazon le soin de diffuser 80 % des rencontres de la Ligue 1, le championnat national élite, et de la Ligue 2, sur la période 2021-2024.

Mais, au passage, le football français a dû accepter une forte décote de son produit : là où Mediapro s’était engagé à verser 796 millions d’euros par saison pour la Ligue 1, Amazon n’en a offert que 250 millions. Pas de quoi pavoiser. Ni d’assurer totalement l’avenir. Surtout quand un championnat d’un pays voisin, la Liga espagnole, vient par exemple de conclure, lundi 13 décembre, un nouvel accord qui devrait lui assurer 4,95 milliards d’euros de revenus sur cinq ans en droits de diffusion (2022-2027), soit un montant proche du niveau actuel.

Dans ce contexte, « le premier enjeu » pour le football français « est la sécurisation et la consolidation du montant » des droits télévisuels « dans la durée pour donner de la visibilité à l’ensemble des acteurs concernés », relèvent les députés Régis Juanico (Génération. s) et Cédric Roussel (La République en Marche). Les deux parlementaires ont piloté une mission d’information sur « les droits de diffusion audiovisuelle des manifestations sportives », lancée après le crash de Mediapro. Leur rapport a été adopté le 13 décembre.

Une durée de contrat plus longue
Sécuriser et consolider les droits télévisuels passe d’abord par « donner la possibilité aux ligues de pouvoir négocier la commercialisation de leurs droits sur une durée plus longue », avancent les deux députés. Cet allongement de la durée du contrat d’exploitation (ils proposent cinq ans, contre quatre actuellement) favoriserait, selon eux, « une plus grande émulation entre les acheteurs » et permettrait à ceux-ci « d’asseoir une stratégie commerciale plus ambitieuse » la date de retour sur investissement étant « inscrite davantage sur un temps long ».

Une société commerciale pour exploiter et gérer les droits
Dans leur rapport, les deux députés appuient également la création d’une société commerciale chargée d’exploiter et gérer ces droits télévisuels. Celle-ci permettrait de « diversifier les sources de financement » et pourrait être ouverte à des capitaux privés, apportant de nouvelles ressources.

Ce modèle est déjà en vigueur dans d’autres ligues européennes. La LFP s’engage tout juste dans cette voie. Décidée à créer une filiale commerciale, elle a lancé un appel à candidatures pour les investisseurs intéressés. Ceux-ci avaient jusqu’à lundi 13 décembre pour se manifester : la LFP a déclaré, mardi, avoir reçu « une dizaine d’offres indicatives », son objectif étant de choisir un « partenaire minoritaire ».

MM. Juanico et Roussel suggèrent toutefois d’encadrer ce type de structure : les investisseurs privés ne pourraient « détenir plus de 20 % » d’une telle société et « le principe de solidarité entre le sport professionnel et le sport amateur devra être expressément mentionné ».

Un match diffusé gratuitement à chaque journée
Par ailleurs, considérant que « la valeur du football professionnel dépend de l’appétence donnée aux consommateurs », les deux parlementaires plaident pour que, lors de la négociation des droits de télédiffusion, deux lots soient réservés pour la diffusion gratuite d’un match par journée de Ligue 1 et d’extraits-résumés des matchs. Cela « permettrait de soutenir l’exposition du football national », considèrent-ils.

Diversifier les financements
Outre ces mesures de « sécurisation et consolidation » des droits télévisuels, les deux parlementaires insistent tout autant sur la nécessité de « limiter la télédépendance » du football, « qui a explosé depuis une dizaine d’années (48 % des revenus des clubs professionnels », et, par conséquent, de « faire évoluer le modèle économique » du football français.

Ils avancent plusieurs propositions. Comme celle de donner la possibilité aux clubs d’exploiter seuls commercialement les stades où ils évoluent. Ou encore d’instaurer « un crédit d’impôt sur les contrats de partenariat en sport, d’un taux de 20 % dans la limite d’un plafond de 100 000 euros par contrat », ou de pousser à la création de sociétés de financement du sport « sur le modèle des sociétés pour le financement d’œuvres cinématographiques ou audiovisuelles ».

Encadrer les salaires et réguler le nombre de joueurs
Enfin, s’il plaide pour « un accompagnement de l’investissement » des clubs, le rapport de la mission d’information pousse parallèlement à un meilleur encadrement et une meilleure régulation. Cela vaut par exemple pour les salaires, avec la mise en place d’un « salary cap » collectif : il conviendrait de « limiter la masse salariale des clubs français à 60 ou 70 % de leur budget total », avancent les députés.

Cela vaut aussi pour le nombre de joueurs par club : le rapport plaide pour « imposer aux clubs français un plafond de 25 joueurs sous contrat » (contre une moyenne de 36,1 actuellement).
Alors concernant les droits TV, ce n’est pas du tout ce que j’avais compris...
Amazon n’a qu’une petite partie des droits TV avec 250 M . J’etais Étonne aussi , le reste , c’est Canal ( Même si Leur dirigeant est un peu spécial) qui le récupère avec plus de 300 M et Beinsport pour la Ligue 2.
Ce qui montre qu’Amazon est prêt à investir et se faire de la pub pour récupérer des clients mais pas tant que ça quand même...
Mais si je comprends bien , Amazon diffuse la quasi totalité de la Ligue 1 et de la ligue 2 pour 250 M et c’est ça que la LFP appelle un succès ?
Ce sont vraiment les reines des poires à la Ligue , ou quelque chose m’echappe encore...
Amazone a récupéré le lot de Mediapro qui correspond au championnat de L2 sans les matchs décalés (qui correspond à d'autre lots) et les matchs de L1 sans les matchs décalés (correspondant aussi à d'autre lots). Bon, c'est grosso modo ça. Mais comme on s'y perd avec tout leur lots aussi...
Répondre